Magazine Sport

10 leçons à tirer du scandale sexuel de Max Mosley

Publié le 03 juin 2008 par Sportif
J'écris ce post quelques heures avant que Max Mosley soit limogé par l'assemblée générale de la FIA. Mais que Mosley se fasse montrer la porte ou non n'est pas si important pour illuster mon propos. Car voyez-vous, il semble y avoir un consensus autour du fait que le bonhomme a fait un excellent travail pour faire avancer le sport automobile durant les dernières années. Malgré tout, il est fini. Il ne peut plus servir la FIA. Avant que tout cela ne tombe dans l'oubli, voici 10 leçons à tirer de tout ça.
En bonus, je vous copie un merveilleux petit film qui relate les évènements scandaleux du 28 mars dernier, jour surant lequel Max Mosley a pris rendez-vous avec cinq prostituées pour une belle petite partouze sadomasochiste durant laquelle il s'est adonné à des jeux de rôles nazis.
  1. La prostitution n'est vraiment pas une bonne habitude pour les personnage publics;
  2. Le sadomasochisme est loin d'êtr eune pratique acceptée dans les sociétés occidentales;
  3. La nazisme demeure un évènement historique puissant dans la mémoire collective, qui dans ce dossier est venu faire déborder un vase déjà bien trop rempli;
  4. Pour un personnage public avec des fonctions importantes, la qualité du travail effectué ne veut rien dire quand le scandale éclate;
  5. Il y a des caméra partout, que les personnages publics se le tiennent pour dit;
  6. Il est mieux de ne pas avoir trop d'ennemis : Mosley a qualifié des gars comme Jackie Stewart de "crétin certifié" et il en a écorché d'autres. Quand vous tombez dans le scandale, vos ennemis de lèvent et frappe;
  7. Dans le tumulte du scandale, vos amis disparraissent et votre valeur qui était de pouvoir réunir et influencer des gens importants un peu partout disparaît, par le fait même votre utilité disparaît;
  8. Être un personnage public et entretenir des vices pervers n'est pas possible, faites vous traiter par un psychologue;
  9. À l'ère du Web 2.0, les scandales deviennent littéralement incontrôlables;
  10. Et comme j'ai besoin de 10 leçons pour avoir un titre "vendeur", je temrine avec la leçon la plus évidente : il ne faut pas se faire prendre.
Est-ce que quelqu'un sait qui a orchestré le tournage de cette session? Je suis très curieux. Mais vous savez quoi? quant à moi, je me fiche complètement des petits plaisirs pervers que les personnages publics entretiennent. À la limite, ça peut les aider à conserver l'équilibre et bien performer. Tant qu'on ne tombe pas dans la pédophilie et les victimes non-consentantes. Si je ne m'abuse (pas dans le sens sadomaso!), tous les gens dans ce vidoé sont consentants.
Prenons un exemple complkètement impossible mais utile pour soutenir mon point de vue. Disons que George Bush en était à un deuxième mandat durant lequel il avait mis en place un programme pour combattre la faim dans le monde, réduite l'armement, contrer la pollution, vaincre la violence dans les grandes villes, etc... Disons qu'il avait réussi à faire ce qu'aucun président n'aurait pu réussir. Et disons finalement qu'il se faire prendre dans un party gai, vêtu de cuir, penché par en avant ... bon j'arrête car vous voyez le genre. Est-ce qu'on se foutrait pas un peu, non? Et n'allez pas me dire, oui mais il ne joue pas au nazi!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sportif 292 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine