Magazine Océanie

Hygiène et alimentation en van (vie pratique n°2)

Publié le 03 juin 2008 par Aotearoa

S’approvisionner en eau potable

- Il est souvent possible de remplir votre contenant d’eau potable dans les stations essence. Il s’agit d’eau de pluie, elle a souvent un petit arrière goût mais on peut la boire.

- Dans les toilettes publiques on trouve parfois un robinet assez haut pour pouvoir placer son réservoir. Il se trouve soit sous les lavabos, soit à l’extérieur des toilettes.

- Les campings sont évidements des lieux pratiques pour remplir son jerrican. Les campings du DOC précisent que si on le souhaite on peut traiter l’eau ou la faire bouillir avant de la consommer mais qu’elle est généralement sans danger.

- Rivières et autres sources sont les derniers lieux dans lesquels on s’approvisionne en eau pour le voyage en van (on les utilise surtout en rando) mais cela nécessite de la traiter ou de la faire bouillir (3 min) au préalable.

Se laver

La tête commence à gratter et les gens s’écartent à votre passage… il est temps de se laver !

Sur les plages et les campings du DOC à bas prix (quelques fois) vous trouverez une douche froide, pratique en été mais pour nous c’est fini maintenant.

Il existe des douches publiques payantes dans certaines villes (2 voir NZ$ 3, pour ce qu’on a pu voir).

Sinon nous avons acheté une douche solaire au début de notre voyage et en été ça nous a bien dépanné, à condition de laissez la douche au soleil plus de trois heures. Mais maintenant on ne l’utilise plus, le soleil ne chauffe plus assez et il fait trop froid dehors.

Bien sur vous trouverez tout le confort d’une douche chaude en backpacker et camping mais dans certains campings les douches sont payantes.

Comme nous faisons peu de camping et de backpacker, nous faisons bouillir un peu d’eau et nous nous lavons au gant de toilette, même si en hiver ça caille !

Toilettes

En Nouvelle-Zélande, les toilettes publiques sont nombreuses. Vous n’aurez aucune peine à les trouver en ville et il en existe un certain nombre dans les aires de repos au bord des routes (dans les aires du DOC les toilettes sont généralement sèches et parfois il manque du papier donc prenez-en avec vous) et à la différence de la France elles sont souvent propres.

Sinon il reste une solution, prendre sa pelle et creuser son trou, si vous avez besoin de conseils procurez-vous l’excellent livre “comment chier dans les bois ?”.

Trouver à manger

Prenez votre canne à pêche ou votre fusil ! C’est tout à fait possible, mais il existe d’autres moyens.

Les villes ont toutes un ou plusieurs supermarchés. Les grandes enseignes sont Pack’n Save (les moins chers en général), New World et Woolworth. Dans certaines villes on trouve des Fresh Choice également. Les villages ont souvent des supérettes de type Four Square ou SuperValue. Au bord des routes ont trouve régulièrement des produits frais, une petite caisse se trouve à coté pour payer (honesty box), bien pratique mais ayez toujours de la monnaie sur vous. Quelques magasins bios (organic) existent aussi comme en France.

Certaines villes ont un marché une fois par semaine, ce qui peut être intéressant également.

Les prix des produits commencent à avoisiner ceux de la France mais restent quand même un peu moins chers pour la majorité de l’alimentaire.

Mais que trouve-t-on à manger, vous demanderez-vous? Eh bien globalement les mêmes produits qu’en France ! Vous pourrez tout de même profiter de certains fruits et légumes locaux, comme la kumara (sorte de patate douce). Le vin est bon, surtout certains blancs, mais bien plus cher que chez nous. D’ailleurs petite remarque au passage : l’alcool est vendu seulement aux plus de 18 ans, mais une pièce d’identité est réclamée à tout achat si on a l’air d’avoir moins de 25 ans. Pour nous à chaque fois ça ne loupe pas! Le vin et les bières sont vendus en supermarché, mais pour les alcools forts il faut se rendre dans des magasins de type “Liquor store”.

Côté fromages qui puent, la France nous manque quelque peu mais on trouve tout de même de bons bleus, sinon il existe certaines imitations françaises que nous ne souhaitons pas goûter.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aotearoa 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog