Magazine Info Locale

Arrêt en gare de l’Est Les élus communautaires ont voté hier soir la création d’une halte ferroviaire à La Jarrie

Publié le 29 mai 2015 par Blanchemanche
#LaJarrie #CdALaRochelle #SNCF
Arrêt en gare de l’Est
Dans dix-huit mois, on pourra prendre le train à La Jarrie pour venir travailler ou faire ses courses à La Rochelle. Hier soir, les élus de la Communauté d'agglomération rochelaise (CdA) ont voté le principe de la création d'une halte ferroviaire à hauteur de Grolleau, entre Croix-Chapeau et La Jarrie. Ceux de la communauté de communes d'Aunis-Sud auront à faire de même pour recréer l'arrêt qui avait disparu en gare du Thou-Aigrefeuille. Ainsi, la liaison cadencée entre Surgères et La Rochelle pourra fonctionner sur le même modèle de celle de Rochefort à La Rochelle. Une liaison qui compte 1 500 voyages par jour. « Pour la halte de La Jarrie, nous tablons sur une fréquentation de 40 voyages par jour. Cela peut sembler très peu. Mais nous préférons envisager le minimum pour ne pas avoir de mauvaises surprises après », explique Brigitte Desveaux, vice-président de la CdA en charge des transports. Cinq allers-retours quotidiens sont prévus. Montant de l'opération 3,1 millions d'euros, dont 2,1 financés par la SNCF et la Région Poitou-Charentes dans le cadre du Contrat de Plan État-Région, 800 000 euros pour l'agglomération de La Rochelle et 200 000 pour le département. Deux quais, deux passerelles, un parking de 30 places, des aménagements de voirie avec pistes cyclables et un abri pour attendre le train : la modeste gare de La Jarrie aura plutôt la dimension d'une halte comme celles qui fonctionnent déjà à Saint-Laurent-de-la-Prée, Angoulins, Aytré.

À plus long terme, Marans

Aytré, au carrefour des lignes Paris-La Rochelle et Nantes-Bordeaux et qui pourrait un jour bénéficier également d'une halte en centre-ville près de son ancienne gare. En tout cas, un terrain a été réservé pour. « Reste à savoir si la halte de la plage sur la ligne de Rochefort sera maintenue. Elle est excentrée par rapport aux besoins et donc pas assez fréquentée », note Jean-François Fountaine, président de la CdA. « La Région, qui gère ces lignes, avait pensé un temps commencer par la gare de Marans sur l'axe Nantes-Bordeaux. Mais il y a trop d'incertitudes sur cette ligne. Il n'empêche qu'à plus long terme, une liaison cadencée vers le nord est malgré tout envisagée avec des haltes à Périgny, Dompierre », poursuit Brigitte Desveaux. Les gares du sud en fonctionnement, celles de l'est en cours de réalisation, pour compléter l'offre de l'étoile rochelaise il faudra également développer les gares du nord jusqu'aux confins de la Vendée et donc de la région voisine.La gestion du volet transports mobilité sera demain l'un des enjeux majeurs de la CdA. « On peut remarquer, dans le compte administratif, une certaine stabilité dans les investissements de transports bien que nous soyons passés de 18 à 28 communes. Mais cela vient surtout du fait que nous sommes en train de réfléchir à des bus plus propres, donc nous avons peu investi cette année. Quand le port sera piéton, pas question de polluer les passants avec des vapeurs de gasoil », commente Jean-François Fountaine. Élémentaire !Publié le 29/05/2015  par http://www.sudouest.fr/2015/05/29/arret-en-gare-de-l-estapprentis-la-mecanique-attendra-1935110-1387.php

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29324 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog