Magazine Société

LA FIFA CITÉE (et pourtant à l'allant terne)

Publié le 29 mai 2015 par Fabianus
LA FIFA CITÉE (et pourtant à l'allant terne)
La Fifa (Fédération International de Football) joue contre son camp dans une tourmente sans presse aidant pour la tirer de l’eau tant la crise est grave.
Mercredi 27 mai, neuf hauts responsables de la Fifa et cinq partenaires de cette instance mondiale du ballon rond (de jambe) ont été inculpés pour corruption, racket (alors qu’il ne s’agit même pas de tennis) et blanchiment à New York, ville qu’a rêvé sur « rude zone » un certain Yves Simon, fils de Michel à moins que ce ne soit d’Albert le seigneur météo !
Mais je mets gare, gare à la chute ! Oui la corruption salit autant que le dopage ! De quoi accuse-t-on les suspects ? D’avoir reçu ou distribué plus de 150 millions de dollars depuis 1991 pour les droits de diffusion de tournois internationaux.
Sept d’entre eux ont été arrêtés chez les petits Suisses qui les ont rendus mats hier grâce à leur sagacité légendaire que les zèles vêtent ! Oui, ils ont été arrêtés à Zurich là où le gras show perd quand il est débusqué ! Ils risquent jusqu’à 20 ans de prison les truands du gazon vert qu’on va dégazer en touche, vite fait !
"Il n'y a pas de place pour la corruption dans le football", a assuré "Sepp" Blatter, le Président de la Fifa, qui brigue, comme par un curieux hasard, un cinquième mandat à la tête (plongeante) de l’organisation ! Le cinquième Sepp tente comme dirait Courtois un gardien belge au Hazard de la discussion et jamais avare de saillies !
On voudrait torpiller Sepp qu’on ne ferait pas autrement. On déblatère sur Blatter qui donne l’impression de régner sur un champignon véreux que les cafards dévorent : sur cep blattes errent ! Un pauvre champion sur lequel on ne souhaite plus appuyer de peur d’accélérer la production  d’argent sale !
Mais est-il coupable ? Où l’a-t-on trompé pour, qu’in fine, le pauvre en cornes erre tel un Cocu (Philip) se prenant pour un Messi mais qui se cantonne à avaler des serpents qui secouent l’œuvre ?
Blatter vieillit et pour certains il n’est plus une lumière tant il est éteint ce lent (ce qui est paradoxal) ! Et si sa seule arme pour ne rien ressortir à la lumière était nier ?
Sepp fait des pieds et des mains, en tant que gardien de but (soit garder son poste) pour prouver sa bonne foi ! Mais on a du mal à croire qu’il n’était au courant de rien à l’image d’un Sarkozy, alias Bismuth, niant l’existence de Bygmalion !
N’entend-t-on pas déjà la ministre de la Justice des USA, Loretta Lynch (si l’or est à Lynch c’est quelle est fente manne ?), a elle-même accusé en conférence de presse  les personnes poursuivies d'avoir "corrompu les affaires du football mondial pour servir leurs intérêts »!  Elle a notamment taclé avec beaucoup de cran ponts d’argent jeté entre pays organisateurs et individus !
Pour la Coupe du Monde de 2010, l’Afrique du Sud qui avait pourtant déclaré la fin de « la part t’aide » a bénéficié d’une désignation de pays organisateur par corruption interposée ! La faute est grave et il ne faut pas l’amender là ! L’Afrique du Sud a été désignée par des gens qui ont reçu pour une bonne barre transversale, heu, pour un bonne part transfert sale, soit des pots de vins et ne soyons pas devins pour imaginer ce qu’il advint !
Il ne s'agit que d'allégations, a réagi Dominic Chimhavi, porte-parole de la Fédération sud-africaine, une anti-thé, pro-café qui relève de la confédération africaine de football très favorable à Blatter.
Cela n’est pas pour calmer le président de l'UEFA (Fédération Européenne de Football) Michel Platini. Notre Platoche national a déclaré aujourd'hui être "dépité, écœuré, dégouté ! »
-   J’en ai marre à Cana et pots de vin ! Marre ! Je suis prêt à adresser le carton rouge à Sepp qui préfère les dessous de table de ping pong financier aux coûts francs, directs !
Dans la foulée, il a déclaré que du suffrage de vendredi pour la présidence de la Fifa, les votes devraient se tourner en majorité vers le candidat jordanien, Ali Ben Al-Hussein parce que la Jordanie est un beau pays et que sa capitale est à mannes, bien déclarées et transparente.
-   J'ai demandé à Sepp Blatter de quitter la Fifa, a ajouté Michel Platini. Il ne peut plus dribbler avec l'aide RIB-leurres et faire semblant que tout est transparent quand des doubles contacts financiers s’opèrent dans une surface de râpes à rations !
Oui, le rationnement du blé subit un bon coup de rats beaux. On ouvre le portefeuille pour acheter les décideurs ! Chaque pays représentant une voix on peut facilement corrompre des petits Etats en mal d’argent et faire pencher la balance de son coté tant que celle-ci ne se met pas à table devant une brigade financière.
Blatter a répondu qu’il ne partirait pas tant onze d’or au soleil de la Fifa et ne croit pas que les affaires saisies damnent son sort ! 

Michel Platini a repris et cette reprise devait l’ovationner (et cette reprise de vélo va sillonner ? Vacille au nez ?) :
La Fifa ne mérite pas d'être traitée comme ça, c'est la mère de football, c'est notre mère à tous, et notre mère ne mérite pas d'être traitée comme ça.
Oui la Fifa est mère nourricière mais gageons qu’elle devienne mère souricière, piège à mafieux de tous poils et qui finiront par se faire peler !
Une mère comme seule recours à ses footballeurs ; on sait que ses produits les dopèrent mais n’a jamais produit l’aide au père !
Oui Michel, il ne faudrait pas que Sepp nique ta mère !



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fabianus 1071 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine