Magazine Culture

Cannes 2015, le débrief de l’agence FHCom sur l’opération Magnum x Miranda Kerr

Publié le 29 mai 2015 par Darkplanneur @darkplanneur

Dans la frénésie et l’amoncellement d’évènements quotidiens cannois, Darkplanneur vous a fait son line-up de studycases qui ont marqué par leur approche singulière et / ou conceptuelle. 1er studycase, l’évènement Magnum et la présentation de sa nouvelle égérie Miranda Kerr. Le problème avec Cannes c’est qu’il est un exceptionnel révélateur de personnalités: autant d’égotrips, d’argent, de stress, de c… concentré dans un si petit lieu et certaines attachées de presse rentrent en lévitation se prenant pour les clients qu’elles doivent servir (pas besoin d’en dire plus, vous savez tous de ceux et celles dont on parle, ils / elles squattent les pages people tous les ans..) .. Heureusement, il existe encore de vrais professionnels qui ont l’oeil et qui font encore rimer travail avec intégrité et plaisir, Frédéric Henry CEO de l’agence FHCom a su nous surprendre par son approche ‘sur-mesure’.. faisant de la plage Magnum le 1er gros coup cannois avec la présentation de Miranda Kerr nouvelle égérie des parfums Pink framboise et Black expresso. ‘Magnéto Serges’

fh

Darkplanneur: Qui êtes-vous Frédéric Henry?

Frédéric Henry: Aujourd’hui, je dirige l’agence RP & influence FHCOM que j’ai créée il y a plus de 25 ans. Après avoir fait mes premières armes en radio, on peut dire que je suis un “pure player RP”  ayant fait l’essentiel de ma carrière dans ce domaine.

D: Présentez-nous l’agence FHCOM

FH: En quelques mots, FHCOM est une agence indépendante qui accompagne des grandes marques sur l’ensemble de leurs problématiques RP & influence. Nous sommes volontairement restés une agence à taille humaine avec des équipes expertes pour pouvoir apporter à nos clients un conseil et un service de qualité. Cette équation s’avère plutôt payante car nous affichons un taux de fidélisation qui est deux fois supérieur à la moyenne de la profession.

D: Quel est le positionnement, la philosophie de l’agence?

FH: J’ai envie de vous dire que ce qui fait réellement la particularité de FHCOM, ce sont finalement nos clients. Nous accompagnons des entreprises dans des secteurs d’activité extrêmement divers : automobile, hygiène-beauté, homecare, food-spiritueux, licensing, pureplayer, media, industrie, hitech, culture, institutions…Le dénominateur commun que nous partageons avec la direction de grands comptes tels qu’Unilever, Viacom, Reckitt-Benckiser, Coca-Cola Entreprise, Kimberly-Clark… est sans aucun doute la volonté de rayonner dans des relais d’information et réseaux d’influence qui ne sont pas naturellement acquis à leurs marques, mais en affinité avec leurs publics cibles. Plus concrètement, nous travaillons directement avec les directions marketing de nos clients pour faire vivre leurs marques à la fois sur des sujets très spécifiques à leur secteur, mais aussi pour leur apporter de nouvelles dimensions (sociale, entertainment, voire sociétale…). Le tout nous permettant d’actionner immédiatement  un vivier très large de relais d’information et d’influence. Notre philosophie pourrait se résumer autour de deux idées-clés : réfléchir en écosystème et générer du ROI.

D: Cette année, vous étiez notamment en charge de la Plage Magnum, quelle était votre mission?

magnum

FH: Notre mission était d’amplifier la présence de Magnum à Cannes dans les médias et réseaux sociaux pour la France, puis de soutenir 6 pays européens, l’Inde et les USA dans leur communication à l’international.

D: Pourquoi Magnum associe t-il son image à celle du festival de Cannes?

FH: Lorsque nous avons commencé à travailler pour la marque il y a 7 ans, Magnum était en train d’opérer un tournant dans ses codes de communication pour passer d’une com axée sur les sens à des codes plus lifestyle et plus glamour. Eva Longoria avait été à l’époque choisie comme égérie de la marque. Quant à nous, après avoir remporté la compétition d’agences, cela a été notre première année de collaboration. Le ton était donné, après Eva Longoria ont suivi Benicio del Toro, Eva Mendes, Karl Lagerfeld…

Mais comme vous pouvez l’imaginer sur une marque aussi puissante, l’ambition est toujours très forte. Ainsi, les attentes des équipes d’Unilever Glaces en matière de réflexion stratégique nous ont très vite amenés à considérer le Festival International du Film à Cannes comme une activation ultrapertinente pour monter d’un cran (voire de plusieurs) dans cette dimension lifestyle et glamour de la marque. Notre présence à Cannes, qui a d’ailleurs démarré il y a 3 ans, était à l’époque franco-française ; ce qui a permis Magnum France (premier pays Magnum au monde) d’affirmer son leadership en donnant à cette activation une dimension internationale dès la deuxième année.

D: Vous avez révélé au cours de ce festival une nouvelle égérie: Miranda Kerr, une ex Victoria Angel, expliquez-nous ce choix ..

FH: Le choix de Miranda Kerr en tant qu’égérie européenne est très lié au lancement de l’innovation Magnum Pink & Black car elle véhicule à la fois le côté espiègle et le côté sophistiqué que l’on a tous dans nos personnalités et qui sont représentés par les parfums Pink framboise et Black expresso. Il était important pour nous comme pour les équipes de Magnum International que notre égérie puisse avoir une résonance mondiale. Ce qui est le cas de Miranda Kerr.

D: Miranda Kerr incarne beaucoup plus la sexyness que le cinéma, comment arriver à lier les deux univers?

FH: Pour moi, ce qu’il faut retenir finalement, c’est l’émeute médiatique que Miranda Kerr a provoqué lors de la conférence de presse sur la Plage Magnum, puis sur le plateau du Grand Journal de Canal+, ainsi que la richesse des retombées que nous avons réussi à générer autant dans les médias traditionnels qu’en social media. Nous avons ainsi dépassé nos KPI’s et démontré à quel point le glamour et le cinéma sont intimement liés.

D: Quelle a été la stratégie conjointe FHCom + Magnum pour socialiser cet évènement ? (stratégie social media, etc…)

magnumsocial

FH: En préambule, il me semble important de rappeler que Magnum est une marque qui compte aujourd’hui avec une communauté importante de fans et qu’il était donc essentiel non seulement de pouvoir viraliser sa présence à Cannes mais aussi de faire vivre auprès de presque 1 million de fans sur Facebook la richesse des contenus générés par un tel événement. La strat sociale s’est ainsi articulée autour de trois grands axes :

1/ Relayer toute l’actualité sur les plateformes sociales de la marque (principalement Facebook, mais aussi Instagram et Twitter).

2/ Générer de la prescription et du “earned media” en engageant des relais d’influence affinitaires et puissants.

Pour cela, des moyens spécifiques ont été déployés :

–  un plan d’animation en community management sur toute la durée du festival ;

–  le recrutement de blogueurs influents via des eRP auxquels nous avons demandé d’engager leurs audiences respectives sur l’activation “Light up the Cities” qui, en lien avec l’innovation Pink & Black, offre la possibilité aux consos/fans de voter pour l’illumination en Pink ou en Black d’un monument emblématique de leur capitale (le Palais de Tokyo pour Paris) sachant que cette opération a une envergure européenne.

3/ Mettre en place un certain nombre de hashtags dédiés (#magnumcannes, #magnifique, #magnumpink, #magnumblack) afin de pouvoir agréger l’ensemble des conversations en lien avec les temps forts de la marque durant le festival.

Un avant-goût des résultats : à date, nous comptabilisons plus de 20 000 participations depuis le lancement des votes le 14 mai dernier pour l’event du vendredi 29 mai, Light up the Cities, au Palais de Tokyo à Paris.

D: Quelles activations (event / rp / digital..) mettez-vous en place pour consacrer la relation Magnum et Cinéma tout au long de l’année?

magnum paris

FH: Nous nous focalisons principalement sur la période du Festival de Cannes en dehors des opérations publicitaires et d’impulsion dans les salles de cinéma. Par ailleurs, nous donnons rendez-vous aux fans de la marque ce vendredi 29 mai à 21 h pour l’illumination du Palais de Tokyo suivie du showcase Brigitte au Yoyo. J’aimerais enfin rajouter que tout ceci a été possible grâce à un pool d’agences partenaires qui ont su mettre à contribution de ce beau projet leurs domaines d’expertise respectifs : Auditoire (pour l’événement), Mindshare (pour l’achat d’espace et les partenariats médias), KRDS (en community management), Golin (sur le volet international) et La Clique (pour la programmation).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Darkplanneur 69696 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte