Magazine Politique

Napoléon bonaparte et l’histoire !!!

Publié le 29 mai 2015 par Ghx62

Cet homme qui s’est proclamé empereur,  a-t’ il changé le cours de l’histoire ? Pas mal d’historiens pensent que non, pour moi, qui ne suis ni historien, ni spécialiste, en relisant les faits historiques, sans doute que l’histoire était déjà écrite …NAPOLÉON BONAPARTE ET L’HISTOIRE !!!
On ne peut toutefois nier l’importance qu’il représente dans l’histoire de l’Europe, combien de films représentant l’homme au bicorne une main dans son plastron chevauchant un étalon blanc et scrutant l’horizon … Napoléon Bonaparte est issu d’une famille patricienne corse originaire d’Italie .Cette famille fut reconnue noble en France sous l’ancien Régime et devenue maison impériale à la suite de l’élévation de Napoléon Bonaparte à la dignité d’empereur des français le 18 mai 1804. Cela dit, peut-on dire qu’il fut un défenseur des idéaux de la Révolution, selon un historien, non, il fut même plutôt versatile, voir opportuniste. Il était loin de partager les idées libérales !!. Et de ses stratégies combatives, il a déstabilisé les armées alliées pendant des années, mais les Prussiens l’ont surpassé en laissant davantage d’initiative à leurs généraux alors que Napoléon voulait tout contrôler. Il aura remporté 44 batailles rangées entre 1793 et 1815 et ces batailles ont couté la vie à près d’un million d’hommes de toutes nationalités dont 400.000 françaisNAPOLÉON BONAPARTE ET L’HISTOIRE !!!
 Voilà le vrai bilan de l’empereur Napoléon, tous ces soldats (il en va de même dans les camps adverses) n’étaient que de la chair à canon, des pions. Rien que le 18 juin 1815, cette bataille, ce carnage coutât la vie à 35.000 hommes du côté français et  29.000 du  côté anglo-prussiens…En ce jour de début d’année 1815, l’Europe sort de plus de vingt  ans de conflit avec la France révolutionnaire puis impériale. Ces guerres sans fin ont  saigné de près de 2.500.000 de morts militaires…NAPOLÉON BONAPARTE ET L’HISTOIRE !!!
NAPOLÉON BONAPARTE ET L’HISTOIRE !!!
J’ai du mal lorsqu'on souhaite « fêter le bicentenaire » d’un carnage que l’on pourrait comparer, tout simplement à un génocide, un mot qui est devenu tellement ordinaire, que certains en oublient vraiment la signification. Même, si il ne s’agissait pas de la destruction d’une ethnie, mais d’une boucherie sans nom..

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ghx62 26 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines