Magazine Poésie

A table avec COP 21

Par Francis Lo @FrancisLO_ecolo

La France cherche des "sponsors" ou "mécènes" pour financer la prochaine conférence sur le réchauffement climatique qui accueillera 40.000 participants.

Oxfam est une ONG qui s'est associée avec Les Amis de la Terre pour produire un récent rapport très critique sur la COP 21 qui sera financée par des porteurs économiques prosélytes dont les actions vont à l'encontre de l'écologie, de la lutte contre la pollution.

A table avec COP 21
Par exemple, ENGIE, EDF, investisseurs d'un barrage hydraulique colossal en Amazonie qui menace la forêt et certaines régions de sécheresse, ou de centrales à charbon, BNP PARIBAS, financeur des énergies fossiles.

La prochaine conférence sur le réchauffement climatique sera en une sorte de " soupe " fort salée : son coût par personne étant très supérieure à celle d'un participant au G8.

Dans cette " soupe " par très bio, nageront également Ikea, Air France, Galeries Lafayette, JCDecaux, LVMH, Michelin ... à qui l'état français a décidé de remettre la médaille de " partenaire officiel Paris 2015 ".

Ces entreprises assises à la table des négociations mise en valeur par la scène politique, sont des " cuisiniers " qui ont pour principal objectif : tirer dans leur assiette l'os à moelle, ou comme l'on en France, les marrons du feu, seulement pour leur propre compte avant celui de l'écologie.

Et comme dit Roger Molinier :

" Dans l'immense marmite où mijotent tous les rêves des hommes en quête de consommation, l'écologie ne saurait servir de fond ... "

" La scène politique attirera toujours des aventuriers irresponsables, des ambitieux et des escrocs : on ne cessera pas si facilement que cela de détruire notre planète. "

" Les écosystèmes peuvent être d'étendu très variable : une petite mare temporaire de quelques mètres carré est un écosystème au même titre qu'un forêt de quelques centaines ou de quelques milliers d'hectares. "

Dans cette phrase de Pierre Aguesse, il en ressort une évidence, l'on n'accorde pas la même valeur économique et sociale à la petite mare qui a tout autant d'importance de la grande étendue.

Imaginez un combat de boxe entre un poids plume face à un adversaire de la catégorie poids lourds !

Les convives autour de la table discuteront âprement la mesure qui servira la soupe, comme la Chine, pays en fort développement, où un proverbe dit qu'il suffit d'un morceau de viande corrompue pour gâter le bouillon de la marmite.

En finalité, le plat qui sortira de la cuisine sera sans doute une soupe à la grimace.

A table avec COP 21

A table avec COP 21

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Francis Lo 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines