Magazine Humeur

Il paraîtrait...

Publié le 30 mai 2015 par Ericguillotte
samedi 30 mai 2015

- qu’à partir du 1er juin, lundi donc, le Vitaros va tenter de se faire un nom, une place dans quelques armoires à pharmacie, et quelques ami(e)s. Mais qui est-il ? Mais que fait-il ? L'effet érectile, les faits érectiles, il fait l'érectile. Il est le tout premier traitement local pour les hommes souffrant de troubles de l’érection. C'est une crème, un gentil traitement, à appliquer sur l’extrémité pénienne. Et mieux encore qu'un simple automassage de la pointe de la péninsule, il est capable de provoquer une érection en cinq à trente minutes seulement. Il est une alternative à la petite pilule bleue, et surtout aux injections intracarverneuses qui font peur. Sur le plan psychologique, c’est moins dramatisant qu’une piqûre ou un comprimé ; cela permet à l’homme d’être plus en phase avec sa ou son partenaire, de réenclencher un cercle vertueux de confiance et d’épanouissement, affirment les sexologues. Une goutte de crème suffit pour avoir une érection d’une à deux heures, sans effets indésirables, sauf peut-être quelques sensations de tiraillement, de brûlure et d’échauffement. Joie de la nouveauté, efficacité de l’innovation, bonheur d’une rigidité retrouvée, gare toutefois à la surdose. Maximum une fois par jour à raison de trois fois par semaine, sinon, le prix-à-payer sera le pri-a-pisme ! Qu’on nous montre la musicothèque la plus proche pour qu’on choisisse nous-mêmes ce que vont chanter les lendemains.
- que quand c'est non, c'est non. On pourrait penser à un slogan contre la violence faite aux femmes, ou pour soutenir les victimes de viol, slogans jamais inutiles et à répéter à l'envi. Mais on pourrait aussi l'emprunter pour l'appliquer ailleurs. Il y a 10 ans, les français répondaient Non au référendum sur l'Europe, à 54,67%. Faisant totalement fi de l'avis des français qu'ils avaient sollicité, l'avis, qu'ils avaient fait se déplacer pour s'exprimer dans les urnes, leurs électeurs, les parlementaires français ratifièrent deux ans plus tard le Traité de Lisbonne qui, lui, disait totalement Oui à l'Europe. Déni de démocratie qui ne semble pas avoir réussi, de surcroît, à éviter la crise et la hausse du chômage. Si tout ça avait apporté joies et bonheurs, les français auraient sûrement pardonné la trahison. Depuis, on trouve, étrangement, errant dans les rues, loin des urnes, des personnes qui ne font plus, du tout, confiance aux politiques, qui ne se déplacent plus pour voter, qui pensent que ça ne sert de toute façon à rien. Comment leur donner tort ? En affirmant, assis sur un banc du Palais Bourbon, qu’ils n'ont pas raison et que demain sera plus beau ? Qu’on nous montre la musicothèque la plus proche pour qu’on choisisse nous-mêmes ce que vont chanter les lendemains.
- que l'UMP, devenue Les Républicains, va révolutionner le monde, a minima. Peut-être y a-t-il même dans les cartons du parti des projets de rénovation de l'univers. Ce soir, c'est soir de congrès low cost, annoncé refondateur. Vous vous rendez compte ? Re-fondateur, c’est encore mieux que fondateur. Et, tenez-vous bien, ce sera le congrès probablement le moins cher de l'histoire de la république, assure Frédéric Péchenard, directeur général de l'UMP. Il ajoute même : on a tout fait avec nos petites mains. Il ne coûtera que 500 000 euros ! A peu près le prix d'une baguette ou d'un ticket de métro, il me semble, non ? Les militants n'auront pas droit à un grand déjeuner mais devront payer leur transport et leur sandwich. Néanmoins, les bouteilles d'eau seront offertes. Royal. Le congrès du Bourget pour fêter la première élection de Nicolas Sarkozy à la tête du parti en 2004 avait coûté 7 millions d'euros. Le prix d'un litre d'essence ou d'un timbre, il me semble, non ? Sarkozy vient d’ailleurs de faire un petit aller-retour Paris-Le Havre en jet privé pour 3200 euros. Il a bien fait. En train ou en voiture, c'eut été bien plus cher, non ? Et en auto-stop, il aurait pu rencontrer un être étrange qu'on appelle humain. Préparons-nous au bouleversement, à la mutation, à la nouvelle ère. Qu’on nous montre la musicothèque la plus proche pour qu’on choisisse nous-mêmes ce que vont chanter les lendemains.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ericguillotte 741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines