Magazine Santé

DIABÈTE: Un signe à ne pas négliger, une fréquence cardiaque élevée – International Journal of Epidemiology

Publié le 30 mai 2015 par Santelog @santelog

DIABÈTE: Un signe à ne pas négliger, une fréquence cardiaque élevée  – International Journal of EpidemiologyCette association entre fréquence cardiaque au repos et risque de diabète, révélée par cette étude de la Penn State, suggère que les mesures de la fréquence cardiaque pourraient permettre d’identifier les individus à risque plus élevé de développer un diabète, plus tard dans la vie. Les conclusions publiées dans l’International Journal of Epidemiology, cohérentes avec celles de précédentes études, suggèrent la fréquence cardiaque élevée comme un nouveau marqueur préclinique de risque élevé de diabète.

Les chercheurs ont suivi, durant 4 ans, les données de fréquence cardiaque, de glycémie à jeun et l’incidence du diabète chez 73.357 adultes. Au cours du suivi, 17.463 cas de pré-diabète et 4.649 cas de diabète ont été identifiés.

Leur analyse constate:

·   qu’une fréquence cardiaque élevée est positivement associés à un risque accru de développer un diabète,

·   que les rythmes cardiaques plus rapides sont associés à des anomalies du métabolisme du glucose pouvant mener au diabète.

·   Chaque unité de 10 battements supplémentaires par minute est associée à une augmentation de 23% du risque de diabète, soit à un effet comparable à une augmentation de l’IMC de 3 kg/m2. L’IMC pouvant prédire le risque de maladie cardiaque chez les patients diabétiques de type 2.

L’auteur principal, Xiang Gao, professeur agrégé de sciences de la nutrition confirme qu’une fréquence cardiaque trop élevée, qui suggère une déficience de la fonction cardiaque, est associée à un risque accru de diabète, de pré-diabète et à une transition du pré-diabète au diabète.

Un résultat d’autant plus significatif que lorsque les chercheurs le combine à ceux de 7 études précédentes portant sur 97.653 hommes et femmes au total, ils retrouvent la même association : les sujets à rythme cardiaque élevé présentent un risque accru de 59% de diabète vs un rythme cardiaque lent. Dans l’autre sens, de nombreuses études ont démontré l’impact du diabète sur le risque cardiaque, en particulier de crise cardiaque. 1 diabétique sur 2 décède d’une maladie ou d’un événement cardiaque.

Enfin, sur le mode de vie au quotidien, diabète et maladie cardiaque ont de sacrés facteurs de risque en commun.

Source: International Journal of Epidemiology May 22, 2015 doi: 10.1093/ije/dyv079 Resting heart rate and the risk of developing impaired fasting glucose and diabetes: the Kailuan prospective study (Visuel Fotolia)

DIABÈTE: Un signe à ne pas négliger, une fréquence cardiaque élevée  – International Journal of Epidemiology
Pour en savoir plusle Diabète,

Accéder aussi aux Dossiers sur le Diabète :

Diabète et alimentation de l’enfant et de l’adolescent

Le diabète, une priorité de santé publique

Diabète et insulinothérapie : Tout savoir sur les types 1 et 2

Pour accéder à ces dossiers, vous devez êtreinscrit et vous identifier


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71167 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine