Magazine Culture

Critiques Séries : Grimm. Saison 4. Episodes 21 et 22.

Publié le 30 mai 2015 par Delromainzika @cabreakingnews

Grimm // Saison 4. Episodes 21 et 22. Headache / Cry Havoc.
SEASON FINALE


Quand Grimm débutait il y a 4 ans de ça, NBC avait réussi à faire n’importe quoi de la diffusion de la série. Diffusant quelques épisodes en dehors de sa case du vendredi soir, sans compter que Grimm a changé de case plusieurs fois entre 20h et 21h cette année mais les fidèles, légèrement moins nombreux que l’an dernier, sont tout de même toujours présents malgré le traitement que NBC fait de la série et c’est logiquement qu’elle a été renouvelée pour une saison 5 de 22 nouveaux épisodes. Sans que l’on ne s’en rende probablement compte, Grimm est en train de durer beaucoup plus longtemps que de nombreuses séries actuelles qui galèrent pour être renouvelée pour de nouvelles saisons et qui doivent trouver refuge sur d’autres services de vidéo comme Netflix et cie. Mais en tout cas, Grimm a un public fidèle et précieux pour NBC qui n’a de cesse chaque année de tenter une nouvelle stratégie de séries fantastiques le vendredi. La saison prochaine ce ne sera pas le cas pour la première fois depuis un sacré bout de temps mine de rien. Ce sera des comédies à 20h et Grimm à 21h. Pour ce qui est de ces deux derniers épisodes, nous nous étions arrêté à Juliette qui forçait Nick à tirer sur Monroe. Bien entendu, ce dernier n’est pas mort et tout cela monde a eu plus de peur que de mal.

Forcément que Monroe ne pouvait pas mourir. Mais c’est aussi un épisode qui débute sur les chapeaux de roues. J’aime bien quand une série ose mais pour le coup, j’aurais été terriblement déçu qu’elle fasse disparaître l’un de ses meilleurs personnages. Du coup, tout commence avec « Headache ». Juliette est toujours folle, plongée dans le chaos qu’elle a proprement créé. Nick appelle alors Renard afin de lui dire de se méfier de Juliette mais plutôt que de se méfier de celle qu’il a aimé à un moment, mais finalement tombe sur Jack the Ripper. La façon dont l’univers de Grimm est exploité dans cet épisode permet de faire une introduction judicieuse au dernier épisode de la saison. Je ne m’attendais pas nécessairement à ce que Grimm exploite son univers de cette façon, notamment car il y a tellement de personnages et tout le monde a le droit à son histoire et son petit développement personnel. Ensuite, nous avons droit à un retour très en forme de Trubel. Cette dernière est vraiment l’un de mes personnages préféré de Grimm et son introduction l’an dernier était l’une des meilleures surprises. Ce que j’avais alors trouvé dommage c’est que la série n’utilise pas plus (et mieux) le personnage cette année, l’éjectant comme il était venu.

Mais Trubel fait un retour fracassant. Cet épisode est en tout cas une occasion de revenir sur les actions de Juliette en Hexenbiest, sur Nick et Hank (et accessoirement les autres) au coeur de leur petite enquête bien à lui, sur la transformation de Renard (car quand ce dernier est revenu à la vie, quelque chose s’est passé et est en train de se réveiller). Justement, Renard est l’un des personnages les plus importants de cet épisode alors que tout semble se concentrer sur son histoire à lui. Sincèrement, je trouve que c’est une excellente idée car Renard est un personnage qui ne peut pas fonctionner sans constamment évoluer. Il était dans un endroit légèrement devenu ennuyeux à mon goût et du coup, cet épisode est une très bonne nouvelle. Ce n’est pas tout, Prince Kenneth est aussi de retour et c’est avec lui que Juliette va coucher, histoire d’enfoncer un peu plus le clou. Et la dernière image de l’épisode, la tête de Kelly dans une boîte façon Prison Break, était un moment touchant et choquant que je n’ai malheureusement peut-être pas pu savourer comme j’aurais pu le souhaiter étant donné que l’épisode suivant a tout de suite démarré et je n’ai donc pas eu le temps de digérer la nouvelle. Regarder les épisodes les uns à la suite des autres n’est pas toujours une bonne idée.

Le dernier épisode de la saison est lui aussi très réussi. Nick, Trubel et Hank vont tenter de résoudre le cas de la tête de Kelly Burkhardt dans la boîte que Nick a reçu chez lui. Nick a maintenant besoin de se venger de Prince Kenneth et il a un plan. Ils vont utiliser la tête de l’Hundjager que Trubel a décapité dans l’épisode précédent afin de faire en sorte que Kenneth soit arrêté. Grimm ne peut pas se sortir de son histoire de série policière mais c’est un plan intéressant dans le sens où le groupe se retrouve et les personnages parviennent à développer toute une histoire autour de Kenneth. Kenneth n’a pourtant été qu’une influence modérée de la saison mine de rien mais peu importe, Juliette reste l’élément principal de l’épisode et surtout sur la fin. Je me demande si au fond Juliette va réellement mourir. C’est tout de même bête de tuer un personnage comme Juliette mais comme je le disais, j’aime quand une série sait prendre des risques et c’est ce qui se passe avec ce dernier épisode. On voit que Grimm tente des choses, à la fois du point de vue de Nick, de sa relation avec Juliette, de la place de Trubel (car mine de rien, cette dernière a une bonne place dans la série, une place que j’aime beaucoup).

Finalement, la saison 4 de Grimm est une semi-réussite. Elle a réussi à se réinventer grâce à Juliette et l’intrigue de Trubel mais certaines idées n’ont pas réussi à accoucher de bons épisodes, notamment au travers des cas de la semaine qui étaient pour la plupart assez médiocres et ne permettaient donc pas de prendre suffisamment l’ampleur de la série.

Note : 8.5/10. En bref, solide fin de saison pour une saison en demi teinte.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte