Magazine Bons plans

Le tutorat : une relation contractuelle

Publié le 30 mai 2015 par Zzscilly
Par François GabautPour en savoir plus sur François : http://www.viadeo.com/profile/0022alplawfl6ben?nav=1&navContext=002es16t8ueii4p&consultationType=27
Le tutorat : une relation contractuelleLa mise en place de la relation contractuelle n'est pas toujours réalisée entre chaque partie impliquée dans le tutorat : le manager, le service RH, le tuteur et le tutoré. Les différents partenaires du tutorat s'impliquent au mieux dans une relation qui n'est pas toujours clairement formalisée, tant sur les enjeux que sur les méthodes d'accompagnement ou sur la finalité.

Sur les enjeux

Dans cette période de crise du recrutement que nous vivons, les entreprises doivent faire face à des besoins de main d'œuvre mais elle renoncent souvent à le faire faute de moyens. Les recrutements sont fréquemment gelés et repoussés pour des temps meilleurs. Alors, pour répondre à un besoin de ressources, le seul moyen pour l'entreprise reste souvent l'embauche d' un jeune en contrat d'alternance.

Or, le but de l'alternance n'est pas précisément de répondre à un besoin de ressources mais de former des jeunes pour éventuellement les intégrer sur le long terme dans l'entreprise. Les enjeux sous tendus par les entreprises ne sont pas toujours formellement communiqués aux tuteurs ni aux tutorés. Le contrat de départ est souvent "biaisé" et l'alternance démarre sur des bases contractuelles qui peuvent porter à confusion.

Sur les méthodes

La relation contractuelle entre chaque partie porte parfois à confusion : qui fait quoi ? jusqu'où ? qu'il s'agisse de la responsabilité de la transmission, de la garantie du cadre légal, de la gestion de la relation et de ses limites. Les parties sont parfois gênées dans l'identification des frontières : tel aspect doit-il être traité par le manager, par le tuteur ou par les RH ? Qui définit les objectifs du tutoré ? Qui le recadre en cas de nécessité ? Qui gère la relation avec l'école, etc...

Sur la finalité

L'entreprise a t-elle l'intention d'embaucher le jeune à l'issue de l'alternance ?Il serait intéressant que ce projet soit lui aussi clarifié car il donne un sens au tutorat et une dynamique à la mission du jeune. Le tuteur est aussi impliqué dans cette dynamique et l'accompagnement qu'il réalise ne se réalise pas de la même façon s'il connait l'issue de sa mission.

Quels sont les paramètres à prendre en compte ? Quelles sont les obligations de chacun pour clarifier le contrat ?

Pour qu'il n'y ait pas d'ambiguïté, l'entreprise se doit de clarifier le contrat dès le départ entre ses managers, ses collaborateurs et ses alternants.Les objectifs doivent être clairement explicités. Le cadre de la relation doit être défini sans ambiguïté. Un contrat rédigé, sur lequel chacun s'engage à le respecter est une solution qui engage et protège chaque interlocuteur.

Quels sont les engagements de chaque partenaire ? 

Le consentement mutuel passe par la formalisation d'un contrat : un exemple
Le tuteur :
  • Ilfacilite l’intégration du tutoré.
  • Il contribue à la définition du programme de formation et s’assure de sa conduite à terme.
  • Il évalue les progrès et s’assure de l’acquisition des pratiques professionnelles du tutoré. 
  • Il tient régulièrement informé le tutoré et le(s) managers concernés.
  • ll peut participer au recrutement du tutoré et entretient des relations étroites avec le centre de formation et assiste à la soutenance.
Le tutoré :

  • Ils’engage à fournir tous les efforts pour réussir dans l’acquisition des pratiques professionnelles nécessaires.
  • Ilfait régulièrement part de l’avancement de son apprentissage à son tuteur et à son manager.
Le manager :
  • Ils’assure de la validité du programme de formation.
  • Il a la responsabilité de la nomination du tuteur.
  • Il garantit la disponibilité du tuteur.
  • Il fixe des objectifs liés à ses missions en intégrant le tutorat en tant que tel et évalue la contribution du tuteur et le développement de ses compétences
  • Ilpeut être amené à valider l’acquisition des savoirs par le tutoré.

La liste des obligations de chacun n'est pas exhaustive. Elle est à compléter selon les situations individuelles, les particularités de chaque situation tutorale, de chaque entreprise, de chaque type de management.

Conclusion

La nécessité d'établir un contrat de départ est indispensable pour créer et maintenir un partenariat sain et pérenne. Cette "feuille de route" donne du sens et définit les limites des prérogatives des protagonistes. Plus le contrat sera clairement défini au départ entre toutes les parties, plus la relation sera sans équivoque et les objectifs de chacun atteints.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Zzscilly 81 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte