Magazine Bien-être

Fabuleuses mamans avec Hélène Bonhomme

Publié le 31 mai 2015 par Acouphene

Que cherchez-vous à transmettre ?
Selon Florence Servan-Schreiber, le bonheur c'est « créer, contribuer et transmettre ». Créer consiste à inventer, apporter soi-même aux autres, aider les autres à accomplir leur propre mission de vie. J'ai voulu « équiper » les mamans dans leur identité. Le terme anglais qui me vient à l'esprit c'est « empower ». Il s'agit de faire de ce temps au foyer un atout, voir ce quotidien en positif. Je vais gagner en maturité, découvrir qui je suis, profiter de ce tournant de ma vie pour réfléchir à ce que je veux devenir, acquérir des compétences qui me serviront toute ma vie. Je repense à un coup de fil professionnel que j'ai osé passer, tandis que mes enfants balançaient des œufs par terre dans la cuisine... J'ai respiré un grand coup et choisi de voir ça comme une opportunité pour me perfectionner dans la gestion de conflit ! 
Fabuleuses mamans avec Hélène Bonhomme Un vœu pour les mères que nous fêtons dimanche ?
Devenez vous-même, rayonnez là où vous êtes, comme vous êtes. Dans votre foyer, au bureau, dans une association... Je crois que la première mission d'une femme (mais c'est aussi valable pour les hommes, en fait !) c'est d'être heureuse. Choisir de faire ce qu'on aime, assumer ses convictions personnelles, être capable de trouver son bonheur dans un quotidien même s'il n'est pas exempt de galères ni de frustrations. Dans un avion, un cas d'accident, l'adulte doit commencer par poser son masque à oxygène avant de s'occuper de son enfant, au risque que tous les deux périssent. De la même façon, une maman qui ne prend pas soin de se connecter à sa source ne peut plus alimenter les autres. 

Personnellement, qu'est-ce qui vous ressource justement ?
Je suis croyante, je viens d'un milieu protestant. Je puise dans la Bible les conseils que j'applique à ma famille : le pardon, la gratitude, le don... Je n'aime pas le terme de « valeurs » parce qu'il implique un jugement et donne l'impression que certains font bien, d'autres mal. Je lui préfère le terme de sagesse, au sens où « ça marche ou ça ne marche pas ». Je puise dans ma foi la grâce dont on a tous besoin, surtout dans une famille ! La grâce est ce cadeau immérité qui me donne de continuer malgré mes erreurs et mes ratés. Je ne suis pas parfaite, ni excellente, mais ce que je suis est précieux aux yeux de Dieu. Et c'est valable pour chacun de nous.


Fabuleuses mamans avec Hélène Bonhomme

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Acouphene 11818 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine