Magazine

Chroniques de l’ordinaire bordelais. Episode 148

Publié le 31 mai 2015 par Antropologia

  Rue Tanesse

DSCN4519

Rue perpendiculaire au cours Aristide Briand, face à la Bourse du travail. Un mur qui questionne. Manifestement, il entre dans la catégorie « affichage sauvage » mais pas vraiment. Deux panneaux en bois l’organisent. Sur l’un d’eux un cadre avec des petites annonces, similaire à ceux que l’on voit à l’entrée des supermarchés.  Des annonces manuscrites rédigées sur de petites feuilles de carnet, à carreaux, au format identique. Elles reproduisent des catégories classiques mais sont humoristiques.

OCCASIONS  Un lot de passoires non percées pouvant servir de casseroles. 10 pièces

RENCONTRE  N’ayant rien à perdre, cherche manque à gagner vue mariage

EMPLOI  Dame cherche nourrice aveugle pour enfant qui braille

PERDU-TROUVÉ Perdu hier une bonne occasion de me taire…

Œuvre  collective ou individuelle ? Les annonces semblent écrites  de la même main mais rien n’indique que le mur ne soit pas ouvert à tous. Quelques objets surplombent un panneau.  Installation artistique ? En quête d’indices, on se sent presque observé observant.  Y a-t-il quelqu’un derrière quelque fenêtre ? Une initiative des habitants du quartier ? Sur l’autre panneau, des affiches et messages comme cet hommage à François Maspéro.

DSCN4516

Un mur qui questionne, politique, poétique, artistique, humoristique, collectif, subversif… ?

Colette Milhé



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Antropologia 111 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte