Magazine Humeur

Il paraîtrait...

Publié le 31 mai 2015 par Ericguillotte
dimanche 31 mai 2015

- que l’humain produit des flatulences à raison de quinze fois par jour en moyenne. Cela peut même aller jusqu'à quarante fois par jour et rester parfaitement normal. C’est dans le côlon qu’existent des processus, naturels, de fermentation, dont les bactéries sont responsables, et que se produisent les flatulences, naturelles, principalement formées d'oxygène, d'azote, de CO2 et de méthane, et parfois de composés à base de soufre. L'émission quotidienne de gaz est révélatrice d'un bon fonctionnement des intestins. Alors pourquoi est-ce un souci, un problème, voire une honte, s’ils sont sonores ou odorants, alors que chaque humain normalement constitué et en parfaite santé en produit, de façon naturelle, on ne le répétera jamais assez ? Fait-ce partie de ce qu’on appelle les mystères de la vie, les mystères de notre monde, les mystères de l’Univers ?
- que la Chine est traversée par 5 fuseaux horaires. Néanmoins, tout le pays est aligné sur la même heure officielle, celle de Pékin. Par rapport à la France, il y a 6 heures en plus, en été, et 7 heures en hiver, ce qui ne change rien pour nous, qu’on aille de Kashgar à Pékin, 4385 kilomètres, aux confins de la Chine millénaire, en découvrant la culture ouïgoure, des monastères isolés ainsi que des paysages uniques de déserts, de dunes et de gorges. Mais les habitants de Kashgar, s’ils se rendent au Tadjikistan, à une poignée de kilomètres, eux, pourraient avoir une petite douleur entre le pouce et l’index pour régler leur montre en devant opérer quatre tours du cadran. Drôle aussi, de poser les deux pieds de chaque côté de la frontière Tadjikistano-chinoise, et si on est tourné vers le sud, et qu’il est midi en France, pour le droit il est 15 heures, pour le gauche, 19 heures. Fait-ce partie de ce qu’on appelle les mystères de la vie, les mystères de notre monde, les mystères de l’Univers ?
- que la rivière de la Trouille, qui coule en France et en Belgique est un sous-affluent de l’Escaut, comme dirait Julie. Elle prend sa source à Grand-Rend sur la commune d'Erquelinnes. Jusque-là, rien de très énigmatique, pourraient me dire ceux qui ont lu les deux premiers paragraphes, ni de très passionnant, pourraient ajouter les plus regardants ou les belliqueux du premier décan. Mais la Trouille est, aussi, un affluent de la rivière de la Haine. Et si on regroupe harmonieusement les deux informations, on peut affirmer haut et fort, et en tout cas, entre la Belgique et la France, que la Trouille alimente la Haine, ce qui peut, également, apporter de l’eau à quelques moulins, notamment à paroles. Fait-ce partie de ce qu’on appelle les mystères de la vie, les mystères de notre monde, les mystères de l’Univers ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ericguillotte 741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines