Magazine Politique

Plancha de poulpe et supions pour samedi républicain mais bizarre

Publié le 31 mai 2015 par Falconhill
Les belles journées qui appellent l'été.
Les premières où on plante le cul dans la piscine, et où on fini de lire un bouquin sur le bain de soleil pour sécher. Ces journées où la bière du soir est délicieuse, et où on passe chez le poissonnier pour acheter du poulpe et des supions.
Avec le Lirac blanc de mon ami, c'est des bons moments. La journée d'hier était chouette. Bonne et belle journée... Plancha de poulpe et supions pour samedi républicain mais bizarre Des moments plus pénibles aussi. 
Voir un homme comme Alain Juppé se faire siffler par des trous du cul des militants de droite. Le militant est souvent très con, qu'il soit de droite ou de gauche. Ceux de droite (la vraie droite, celle qui perd toutes les élections et offre le pouvoir à la gauche de Taubira) sont particulièrement gratinés. Sous Chirac, il y avait le terme "rassemblement" dans le titre du parti... Cette fois, il faudrait parler d'exclusion et de replis sur soit... Il faudra juste qu'il se rappelle que pour gagner une élection, il faut avoir plus de voix que le camp d'en face. Et rassembler au delà de sa petite base (toute petite). Ils auront besoin du centre, de la droite non sarkozyste, de Juppé, de Fillon, même des soutiens de Bayrou, s'ils veulent gagner en 2017. Les insulter n'est pas la meilleure des solutions...  Il faut être con des fois quand même...
Triste de voir notre président du Football Français prouver qu'il est vraiment un petit, un tout petit. Sa défense totale de Blatter est pitoyable. Noel Le Graet démontre qu'il est une des plaies du football français. Soutien de Domenech, et pour moi principal responsable de Knysna. On n'oubliera pas non plus qu'il a salement instrumentalisé les écoutes de Belkacemi, lors de l'affaire des quotas.
Mais bon, il a eu son mondial de football féminin en 2019 (génial...), donc Le Graet défend Blatter. Le copinage...
Ce football français qui a montré cette année qu'il était pourri jusqu'à la moelle soutient Blatter. Il y a au moins une certaine cohérence dans la nullité et le cynisme... Pendant ce temps, les supporters et gens qui aiment le football continuent de se faire prendre pour des cons par les Thiriez, Le Graet, Aulas, Louvel, & co...  Je suis curieux de savoir combien de temps ceux qui aiment le football vont tenir...
Alors hier soir, je suis retourné à ma plancha et à mes supions. Non sans une certaine inquiétude pour l'avenir de la société. Mais à part soupirer et boire du blanc de chez moi (avant que le ministre de la santé actuel me l'interdise), je n'y changerai rien... Je ne vais donc pas m'en rendre malade...
Et la journée de dimanche promet d'être belle elle aussi...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Falconhill 1396 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines