Magazine Humeur

Il paraîtrait...

Publié le 01 juin 2015 par Ericguillotte
lundi 1 juin 2015

- que chaque année, Google liste les recherches effectuées sur son site et dresse un top des requêtes. On y retrouve généralement des demandes entre l’expédition introspective, la prospection réflexive et l’approfondissement analytique, cogitatif ou spéculatif. Voyez Pluto, le chien de Mickey, il vous dira ce qu’il en pense. Et voyez plutôt la liste 2014 : l'actrice Julie Gayet, la starlette Nabilla Benattia et la Coupe du monde de football arrivent en tête. C’est vous dire si on réfléchit haut en ce haut monde haut du plafond. D’autres questionnements sont plus perspicaces, si on les juge lucides en les estimant clairvoyants. Pourquoi cette question est la troisième requête la plus importante alors que pourquoi le bâillement est contagieux arrive en deuxième position et que pourquoi grève SNCF trône en tête. Pour ce paragraphe, je ne touche pas un centime de Yahoo, Lycos, Ask, Bing, Qwant, ni non plus de Google, sauf surprise sous mon oreiller demain matin.
- que Google Images est né en 2001. Il n’est donc pas majeur et tout usager de la polysémie basale pourrait affirmer qu’il n’est donc pas d’une grande importance. Voyez voir voire lisez. Il naquit juste après la cérémonie, essentielle, des Grammy Awards, où Jennifer Lopez apparut en robe Versace, relativement verte mais néanmoins assez suffisamment transparente. A cette lointaine époque, le moteur de recherche n'affichait que des liens et la requête la plus populaire fut Jennifer Lopez's green dress. Doit-on juger une personne sur une première apparition, un film sur ses premières minutes, une histoire d’amour sur la première rencontre, un livre sur ses premières pages, une choucroute sur la première bouchée, un site de recherche d’image sur la première requête ? Si c’est le cas, je dis, hum, hum, hum, quelle belle discipline que la philosophie. Pour ce paragraphe, je ne touche pas un centime de Yahoo, Lycos, Ask, Bing, Qwant, ni non plus de Google, sauf surprise sous mon oreiller demain matin.
- que le Mont Mabu est une montagne d’environ 1700 mètres, de hauteur, puisque, souvent, par je ne sais quel ostracisme, on ne juge que rarement les montagnes à leur largeur ni même à leur poids, montagne située au cœur d’une région boisée du Mozambique sur 80 km2. Cette région fut découverte en 2005 par des biologistes britanniques, grâce, à, suspense, Google Earth. La Terre est ronde mais on n’en a pas encore fait le tour, ou mal. En 2008, une expédition autour de Mabu permit d'y découvrir une centaine d'espèces inconnues, singes, antilopes, papillons, reptiles, et environ 2 000 plantes inédites. Les scientifiques ont décrit une diversité phénoménale de la flore et de la faune en ce lieu privilégié. Désormais connu, l’endroit sera-t-il exploité, visité, colonisé, pillé par les humains ? La montagne assumera-t-elle alors d’avoir ostensiblement montré sa cime à Google Earth, hum ? Pour ce paragraphe, je ne touche pas un centime de Yahoo, Lycos, Ask, Bing, Qwant, ni non plus de Google, sauf surprise sous mon oreiller demain matin.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ericguillotte 741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines