Magazine Maladies

Veinotoniques

Publié le 01 juin 2015 par Anne-Sophie Delepoulle @sosphamanet


vigne-rouge

Les veinotoniques sont efficaces dans la prise en charge globale de la maladie veineuse que ce soit pour traiter les problèmes de jambes lourdes (en association avec une contention veineuse) ou pour traiter les hémorroïdes, en association des règles hygiéno-diététiques

Mécanisme d'action des veinotoniques SelectAfficher

Les flavonoïdes augmentent la résistance des capillaires tout en diminuant leur perméabilité. Ils renforcent le drainage lymphatique permettant ainsi d’améliorer le tonus des veines et de lutter contre les œdèmes. Ils réduisent aussi la viscosité sanguine et exercent des propriétés anti inflammatoires en diminuant la libération des médiateurs de l’inflammation

La coumarine améliore le drainage des liquides extra vasculaires vers les vaisseaux lymphatiques qui les éliminent.

L’aescine du marronier d’inde maintient l’intégrité capillaire, régule la synthèse du collagène et augmente le tonus veineux.

La ruscogénine (petit houx = fragon) soulage les symptômes de l’insuffisance veineuse

Les OPC (Oligo-proanthocyanidines) présents dans l’extrait de pépin de raisin, riche en Polyphénols  sont reconnus pour son action antioxydante

Le ginkgo biloba renferme à la fois des flavonoïdes et d’autres substances ayant un rôle positif sur la coagulation ainsi que sur les réactions inflammatoires.

Indication des veinotoniques SelectAfficher

Les veinotoniques ne représentent seulement qu’un traitement d’appoint par rapport une compression veineuse adaptée.

Ils sont utilisés pour diminuer l’œdème, améliorer la circulation lymphatique, augmenter le débit capillaro-veineux et réduire l’hyperdistenbilité veineuse.

Plus ils sont utilisés tôt, dès les premiers symptômes de l’insuffisance veineuse, plus ils apporteront un réel bénéfice.

Les principaux médicaments veinotoniques SelectAfficher

Les extraits de plantes ou flavonoïdes purifiés

  • Les extraits de vigne rouge, d’hamamélis, riches en flavonoïdes, améliorent la fluidité du sang et la résistance des vaisseaux.
  • L’extrait de pépins de raisin  titré en OPC (Oligo-proanthocyanidines), riche en Polyphénols  est reconnu pour son action antioxydante.
  • L’extrait de petit houx (fragon)  titré en ruscogénine  soulage les symptômes de l’insuffisance veineuse.
  • Extrait  de myrtille, de cassis, de mélilot, de ginkgo biloba, de troxérutine, de rutoside, d’hespéridine…

Les molécules de synthèse

Heptaminol, naftazone, étamsylate (Ampecyclal®, Etioven®, Dicynone®…)

Les compléments alimentaires SelectAfficher

Les compléments alimentaires à visée circulatoire contiennent des plantes à visée circulatoire (vigne rouge, marronnier d’inde, olivier, aubépine…), des flavonoïdes (marc de raisin…), des tanins (vasculoprotecteurs), ou encore du manganèse qui participe à la synthèse du collagène constituant des parois veineuses ou bien certaines vitamines anti oxydantes comme la vitamine C, connues pour leur rôle protecteur des vaisseaux, ainsi que des acides gras essentiels.
Certains compléments alimentaires associent aux plantes à visée circulatoire , des plantes diurétiques pour drainer l’œdème des jambes et des antioxydants afin de protéger la paroi veineuse. 

Certains composants inhibent les enzymes (métalloprotéases, élastase, collagénase, hyaluronidase) impliquées dans l’altération des parois vasculaires.

Ces compléments alimentaires sont indiqués à partir de 15 ans (12 ans pour certains). La posologie varie de une à deux prises par jour.
Des cures de 3 mois minimum sont recommandées pour un maximum d’efficacité

Anthogenol®, Antistax®, Arko® Bio jambes légères, Arkofluide® jambes légères, Artérase® Phyto, Dayang® Circulation, Dayang® Infusion Bio jambes légères, DAYANG® Infusion BIO Vigne Rouge, Ergyveine®, Granions® Veinomix, Jouvence® Ampoules Utra Tonic, Léro® Rutilys, Lymphaveine®,  Marque verte® circulation, Oenobiol® aqua-drainant, RAP Phyto Comprimés, Veinoflux®, Vitaflor® Bio Tisane Jambes Légères, Vitiven®, Wonder legs®…

Comment faut-il prendre les veinotoniques? SelectAfficher

Les veinotoniques peuvent se prendre par voie orale mais aussi par voie locale. Les deux voies peuvent être utilisées conjointement pour plus d’efficacité.

En traitement oral

Les veinotoniques doivent être administrés en cures prolongées et répétées pour être efficaces. Il est conseillé de les prendre par cure de 3 mois consécutifs, entrecoupées de périodes de pause thérapeutique. L’efficacité est visible après 15 jours de traitement.

Il est préférable de prendre le traitement au cours des repas pour éviter les troubles digestifs.

Daflon® 500, Diosmine, Ginkor®…

En traitement local

legs
Masser vos jambes toujours du bas vers le haut pour ramener le sang vers le cœur et effectuer un drainage lymphatique, insister sur les chevilles. Masser aussi le dessous des pieds pour stimuler le retour veineux. Il est conseillé d’attendre au moins 20 minutes avant d’enfiler ses bas de contention car certains composants peuvent détériorer les fibres des bas ou des chaussettes de contention

Akiléine® gel fraicheur vive, Akiléine® Phytogel toni-drainant, ANTISTAX® Gel Fraîcheur, CIRKAN® Fraîcheur Gel Express, Ginkor® Frais gel, Ginkor® Spray Fraicheur, Hirucrème®, Hirucremprotect, Jouvence gelée ultra fraîche, Jouvence spray tonic, Pédirelax® Jambes Fatiguées Gel Fraicheur Intense, RAP® Phyto Gel Jambes Légères, VEINOMIX® Gel Fraîcheur et jambes toniques, VITIVEN® Gel Circulation Jambes Légères, VITIVEN® Gel Fraîcheur Intense Jambes légères, Weleda® Bain Défatiguant au marron d’inde, Weleda® Gel Tonique au Cuivre …

Veinotoniques, grossesse et allaitement SelectAfficher

grossesse

Par mesure de précaution les veinotoniques sont déconseillés au cours de la grossesse et de l’allaitement

Effets indésirables des veinotoniques SelectAfficher

Les veinotoniques sont en général très bien tolérés.

Pour les veinotoniques pris par voie orale, on note parfois chez certains patients des effets indésirables à type de gastralgie (souvent amélioré en les prenant au cours d’un repas), de diarrhée et très rarement de nausées.

Certaines préparations veinotoniques à action locale peuvent contenir des composants photosensibilisants. Il est donc recommandé de ne pas exposer les parties traitées au soleil.

Contre indications des veinotoniques SelectAfficher

Les contre indications aux veinotoniques sont extrêmement rares. Elles concernent principalement l’heptaminol:

  • risque de positiver les contrôles antidopage
  • contre indiquée en cas d’hyperthyroïdie

Interactions médicamenteuses avec les veinotoniques SelectAfficher

medicament-association
Les veinotoniques contenant de l’heptaminol ne doivent pas être associés aux IMAO en raison du risque de poussées hypertensives.

La sélection de votre pharmacien

veinotoniques selection

fleche-haut

Anne-Sophie DELEPOULLE (Dr en Pharmacie), www.sospharma.net, ma pharmacie en ligne

Dernière modification le: juin 1, 2015 @ 13 h 08 min


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Anne-Sophie Delepoulle 115 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte