Magazine Sport

Geoffrey Lafarge, le grand saut

Publié le 01 juin 2015 par Playeur.co @playeurco

Membre de l’équipe de France de combiné nordique depuis plusieurs années, Geoffrey Lafarge aimerait rentrer dans le top 30 mondial lors de la saison 2015-2016.

Pour les novices, peux tu nous présenter le combiné nordique ?

Le combiné nordique est un sport qui combine deux types de pratique de ski nordique : le saut à ski et le ski de fond. Créé en Norvège à la fin du XIXe siècle, le combiné nordique est au programme olympique depuis la première édition à Chamonix en 1924. Le combiné nordique est né, comme toutes les autres disciplines du ski nordique en Norvège au XIXe siècle. Elle est l’épreuve majeure du programme du Festival de ski de Holmenkollen dès 1892. Depuis, la discipline est considérée comme la « discipline reine » du ski nordique

Comment s’équilibre la charge d’entrainements entre le ski et le saut ?

C’est là tout l’intérêt de ce sport car les deux disciplines sont complétement opposées et demande des qualités très différentes: la puissance et la rapidité de mouvement pour le saut et l’endurance pour le ski de fond. La charge d’entraînement est ensuite adaptée aux athlètes selon leurs points forts; mais en générale c’est plus le saut qui est travaillé en stage car on ne peut pas sauter sans entraîneur.

Aujourd’hui tu es entre les équipes de France A et B de ski nordique, qu’est-ce qui te manque pour franchir un cap ?

 C’est vrais que depuis 4ans je fais le yoyo entre la coupe du monde A et la coupe du monde B avec tout les désagréments du changement d’univers, le règlement est fait d’une façon qui rend difficile d’avoir une place nominative en coupe du monde , mais par contre une fois que la place est gagné elle est assez protégé. Il me manque d’avoir un peu plus de temps que 2- 3 weekends en coupe du monde à la suite afin de pouvoir prendre mes marques et briller à mon niveau. Je compte bien profiter de la place libéré par Jason LC en début d’hiver prochain pour enfin m’installer!

Pour les autres français Jason Lamy-Chapuis a été une locomotive ou une source de complexe? Un peu des deux ?

Une locomotive car il est très ouvert et donne facilement des conseils, et reste très humble  malgré sa notoriété, c’est un très bon exemple autant sportivement que socialement.

Mais il paraît tellement parfait que forcement il y a toujours un léger sentiment de complexe, mais je ne pense pas que se soit lui qui le crée.

Le rôle des entraineurs est prépondérant à ce niveau ?

 Comme je le disais au début on ne peut pas sauter sans un entraineur, donc oui c’est prépondérant, il faut qu’il y ait une grande confiance et une complicité pour que les résultats suivent.

Quels sont tes prochains objectifs ?

 C’est clairement de rentrer dans le top 30 du classement général de la coupe du monde pour l’hiver prochain et de montrer mon meilleur niveau en coupe du monde, puis dans 2ans briller aux championnats du monde et dans 3ans au Jeux Olympique en Corée.

Si tu n’avais pas fait du combiné nordique, dans quel autre sport aurais tu aimé t’illustrer ? 

Je suis très multi-sport c’est surement pour ça que je fait du combiné, mais de tout les autres sport que je pratique c’est surement en trail ou en freeride que j’aurais aimer m’illustrer, se sont des sports très différents mais ils ont tous les deux une grand proximité avec la nature que j’aime beaucoup !

Pour t’aider à financer ta saison et atteindre tes objectifs on peut te faire un don via une plateforme de crowdfunding.

Merci pour ta disponibilité et bonne chance pour ta future saison.

Jack’s

logo playeur


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Playeur.co 15506 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine