Magazine Santé

ROUGEOLE: Pourquoi il ne faut pas relâcher la couverture vaccinale – INvS

Publié le 02 juin 2015 par Santelog @santelog

C’est un nouveau rappel de l’Institut de Veille sanitaire sur la menace latente de la rougeole, une maladie contagieuse qui peut être grave et parfois mortelle et ne peut être endiguée efficacement qu’en maintenant une couverture vaccinale suffisante -en population générale.

ROUGEOLE: Pourquoi il ne faut pas relâcher la couverture vaccinale – INvS
La rougeole est une maladie infectieuse très contagieuse. On se souvient de la flambée épidémique débutée en 2008, en France, ayant touché plus de 23.500 personnes, entraînant 1.500 cas de pneumopathie grave, 34 formes neurologiques compliquées avec séquelles graves et 10 décès. L’épidémie  » avait rebondi  » en 3 vagues, dont la 3ème de grande ampleur avait incité l’Organisation mondiale de la santé à souligner "la menace" française. En cause déjà, notre couverture vaccinale insuffisante.

 

Or la rougeole continue à circuler en France, avec une épidémie en Alsace depuis mi-avril, 199 cas déclarés depuis le début de l’année dont 9 cas ayant nécessité une hospitalisation. Ainsi, malgré les rappels réguliers des autorités, le virus continue de se diffuser progressivement en population générale. Avec, en plus, près de 10% de la population des jeunes adultes non vaccinés réceptifs à la rougeole.

Maintenir une couverture vaccinale suffisante en France : Le défi reste donc toujours posé, celui d’une couverture suffisante du schéma à 2 doses, soit

   la couverture vaccinale du nourrisson atteigne le niveau requis de 95 %,

   les enfants plus âgés et les jeunes adultes (nés depuis 1980) aient reçu deux doses de vaccins, au besoin par un rattrapage.

Se faire vacciner c’est aussi protéger les personnes plus vulnérables (nourrissons de moins d’un an, femmes enceintes, personnes immunodéprimées) à risque de formes graves, à travers l’immunité de groupe. L’InVS rappelle que sur les 146 cas alsaciens pour lesquels le statut vaccinal était connu, 136 n’étaient pas vaccinés et 9 n’avaient reçu qu’une seule dose de vaccin. Renforcer la couverture vaccinale infantile reste donc la priorité.

En conclusion, le risque actuel de diffusion secondaire dans la population générale en France est loin d’être négligeable. Se faire vacciner, c’est se protéger mais aussi son entourage.

 

Source : Communiqué INvS Juin 2015

ROUGEOLE: Pourquoi il ne faut pas relâcher la couverture vaccinale – INvS
Pour en savoir plussur la Rougeole


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 70621 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine