Magazine Journal intime

La carte heuristique et la mythologie

Par Vanessav
La carte heuristique (carte mentale ou mind map) est une représentation visuelle de données, elle permet de les ordonner, de les voir clairement, de les interpréter, digérer et mémoriser. En regardant sur le net, elles apparaissent dans les apprentissages des enfants dys.En continuant les merveilleux feuilletons mythologiques de Murielle SZAC avec ces cartes, je comptais offrir au lutin moins de complexité (et donc moins de temps investi) pour une lecture offerte. J'espérais qu'elles permettraient aussi de mettre en avant l'important. Euh, le loupiot n'a pas réduit son temps "d'activité"... ni la complexité.
La carte heuristique et la mythologie
Après plus de 10 épisodes, voici un premier retour et comment nous les préparons:
- le lutin dessine au centre-bas de la page une illustration très détaillée ou beaucoup moins, avec ou sans modèle
La carte heuristique et la mythologie
- puis à deux nous tentons de préparer 4 grandes branches (4 parties), il s'agit souvent des personnages parce que les feuilletons sont effectivement des chapitres très découpés d'une même histoire la plupart du temps. Cela peut aussi être le lieu s'il est bien particulier.- les branchettes secondaires reprennent ce que nous apprenons d'eux (personnalité), ce qu'ils font
Cela demande une belle discussion car nous déterminons les personnages et validons ensemble les nouveautés mais aussi les points importants repris ici car ils ont une conséquence sur l'histoire présentée dans ce chapitre. Nous validons les mots et bouts de phrase.Et la difficulté continue car il faut trouver les éléments à mettre au même niveau. Entre branche principale et la secondaire, pas trop de souci, c'est plus compliqué quand il y a 3 secondaires.
La carte heuristique et la mythologie
Et encore plus compliqué quand d'une secondaire découle une tertiaire. Sur mon ardoise, je mets ainsi des chiffres pour indiquer le nombres de secondaires et des flèches pour indiquer une tertiaire en découlant.La carte heuristique et la mythologie
Au fur et à mesure des épisodes, le chenapan trouve de plus en plus d'informations et de branches secondaires. Je pense qu'après 50 épisodes, cela lui semblera facile.
Je ne regarde pas l'orthographe, je le laisse aussi recopier. Mon intérêt est encore dans cette capacité de décomposer et de réorganiser.Il utilise une couleur par branche principale et commence aussi à faire des liens entre eux (les Moires ici transforment une dame d'accompagnement en belette, comme une petite mort).
La carte heuristique et la mythologie
Nous voyons ensemble des manière de mettre des symboles ou des modélisations parlantes. Ici une première approche d'arbre généalogique.
La carte heuristique et la mythologie
Il n'empêche. Nous intégrons bien les différents éléments de la colère d'Héra contre Héraklès (avant sa naissance, lors de son enfance, une fois adulte) et les différentes ruses trouvées par les dieux ou les amis pour aider le héros.
***
Nous irons sans doute plus loin au fil des épisodes.
Par exemple dans ce document, vous trouverez des applications faites en fin de maternelle et en primaire.Sur ce support sont aussi décrit les éléments importants d'une carte heuristique:- mise en exergue: des images, des couleurs, prise de l'espace- association: des flèches, des couleurs, des codes, des symboles- clarté: mots clefs, forme des mots, longueur et épaisseur des lignesLe professeur aide aussi les enfants en pliant la feuille en 9 et leur demandant beaucoup plus de dessin que d'écrit. Par exemple, une carte aide la mémorisation d'une poésie en CP: dessin de strophe par strophe et attention particulière portée sur les connecteurs (quand, où etc...)Et il indique les éléments importants (nous ne pouvons pas forcément suivre cette proposition avec les feuilletons mythologiques):- étapes et personnages de l'histoire- ce que nous pouvons dire grâce à la carte (faits), ce que nous imaginons à partir de la carte (interprétations), les questions que nous nous posons
Une deuxième référence donnent des pistes pour les enfants de fin de primaire et début de collège. Elle nous rappelle les 5 idées-force: cadre spatio-temporel, personnages, situations initiale et finale, étapes intermédiaires.Elle parle aussi du schéma quinaire:- situation initiale (décor, lieu et personnage)- complication (ce qui vient perturber et créer l'histoire)- action (moyens pour résoudre perturbation)- résolution (conséquence)- situation final
Et j'oubliais, de très beaux exemples ici, rhho ce dernier très illustré, magique!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vanessav 1193 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte