Magazine Société

Merci à Etiemble...

Publié le 02 juin 2015 par Micheltabanou
J'adore trier, retirer, puiser dans ces strates de la mémoire d'une vie et de ses étapes que sont les rayonnages de bibliothèque. Un gigantesque chantier de la construction de soi où puiser l'énergie de demain et surtout un puzzle avec des éléments assemblés sur des décennies pour et finissant par établir le portrait d'une vie avec son parcours jamais uniforme. Et hier deux éléments retrouvés avec les deux volumes du Mythe de Rimbaud par Etiemble, le prestigieux spécialiste de l'œuvre du prodigieux poète, parus chez Gallimard. Deux forts volumes in-8 dans leur édition originale portant chacun un bel envoi autographe signé qui me rappellent notre rencontre en son domicile de Vigny... Etiemble ce mythe que j'ai croisé en un instant de fulgurance absolue dans la fin des années quatre-vingt dans la matinée d'un samedi s'il m'en souvient précisément. Un personnage rude d'approche, coiffé de son béret, bourru qui va dévoiler un grand cœur. Un échange aux paroles déliées avec une fluidité de convergences qui font qu'un courant va passer entre nous... et je m'en souviens comme si cela était hier au cœur de sa cathédrale de livres...avec près de 10000 autour de Rimbaud et dans toutes les langues et editions imaginables! À ceux ci s'ajoutaient bien entendu les milliers d'autres avec la Chine comme autre champ de prédilection. Et l'encyclopédie Diderot d'Alembert, les manuscrits, les livres des amis avec une constellation J'ouvre le premier volume et comme témoignage de notre rencontre je retrouve en page de garde ce bel envoi qu'il m'a adressé et d'où je constate que je suis sorti de notre entretien avec une excellente appréciation du grand professeur René Etiemble qui était bien avare de compliments... ce qui fait plaisir au regard de certaines appréciations actuelles d'individus dédaigneux, vils et méprisants...Merci à Etiemble... Merci à Etiemble...
d'envois... dont ceux de mon ami et voisin Claude Roy. Avec Etiemble, agrégé de grammaire, sorti d'Ulm, entré en littérature à la NRF avec pour " parâtre " Jean Paulhan, philosophe, linguiste et universitaire français, reconnu notamment comme sinisant éminent, spécialiste du confucianisme et du haïku, traducteur de poésie, défenseur des littératures extra-européennes, polémiste érudit, pourfendeur du franglais, et l'un des principaux initiateurs et animateurs de la littérature comparée de son époque c'était l'athéisme conjugué avec Rimbaud et la Chine. C'était aussi le militant anti-fasciste, le défenseur de la langue française contre tous les sabirs babeliens, l'homme des révoltes contre les conventions. Un humaniste qui répond à ce qu'il exprimait avec sa force de conviction: " Au moment où de toute part nous voyons monter la barbarie, je me hâte de porter ce témoignage en faveur d'un humanisme que la gauche refuse bêtement sous prétexte que la droite longtemps le mutila. Si pourtant vous renoncez à l'humanisme, à quoi bon l'homme?"

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Micheltabanou 5858 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine