Magazine Cinéma

Au commencement… (Séries) AQUARIUS 1X01

Publié le 03 juin 2015 par Cliffhanger @cliffhangertwit
Au commencement… (Séries) AQUARIUS 1X01Au commencement… (Séries) AQUARIUS 1X01SYNOPSIS: Dans les années 60, un sergent de police traque Charles Manson et sa famille avant qu'il ne commette le massacre de 1969. Le policier doit alors infiltrer le groupe du célèbre tueur...

Moins d'un an après l'arrêt de Californication et un peu plus de six mois avant le lancement du reboot d' X-Files, David Duchovny revient en lead actor d'une série télévisée, Aquarius, créée par John Mc Namara. On retrouve également au casting Gethin Anthony ( Renly Baratheon de Game of thrones) dans le rôle de Charles Manson , Grey Damon ( The secret circle), Emma Dumont (vue dans Inherent Vice) ou encore Claire Holt. Duchovny interprète Sam Hodiak, un policier Los Angeles, lancé en 1967 sur la piste du célèbre Charles Manson, après la disparition d'une adolescente. L'aide d'un policier qui infiltre le milieu hippie permet l'immersion dans cet univers et plus particulièrement dans celui de la " famille ", communauté créée par Charles Manson, dont on connaît la macabre histoire.

Aquarius parvient d'emblée à recréer une atmosphère sixties réussie, aidée par le fait que l'accent est mis sur le groupe autour de Manson, très caractéristique de cette époque. Ses membres ayant vécu notamment grâce aux faveurs sexuelles consenties par les nombreuses jeunes femmes le composant et au trafic de drogues, la série peut s'offrir le luxe de jouer avec des clichés des années soixante sans que cela ne paraisse artificiel pour autant. Charles Manson s'étant réellement entouré de jeunes femmes réduites au rang d'esclaves sexuelles comme ce sera le cas de l'adolescente disparue que l'on découvre dans cet épisode pilote, le point d'entrée dans cet univers était tout trouvé.

Au commencement… (Séries) AQUARIUS 1X01

Aquarius ressemble dès ses premières minutes à un cop-show, ce qui aurait pu nuire à l'originalité de la production, tant le genre regorge de concurrents sur le petit écran. Il n'en est toutefois rien, la reconstitution historique et surtout l'atmosphère très particulière créée pour l'occasion étant réussies. Le talent de David Duchovny, éclatant dans Californication, permet également à Aquarius de prendre une autre dimension, l'acteur donnant vie à un personnage auquel on croit d'emblée. Les aptitudes de Gethin Anthony offrent des perspectives intéressantes à un Charles Manson présenté de manière habile et efficace. Leader charismatique d'une famille de hippies dont on découvre un fonctionnement plutôt réaliste, le personnage est mille fois plus crédible qu'un Joe Carroll dans la série récemment annulée The Following. Les scénaristes injectent rapidement plusieurs éléments clé de l'univers propre à Charles Manson, d'abord présenté comme un musicien fan des Beatles et qui prononcera à outrance le mot " Pig " dans l'épisode pilote. Il faut en effet se rappeler que la frustration de Manson de ne pas avoir réussi en tant que musicien aura joué un rôle important dans la construction de sa folie, le conduisant à avoir notamment une aversion pour certains artistes comme Sharon Tate, l'actrice et épouse de Roman PolanskBeatles et son interprétation raciste, pour comprendre le sens et la portée des références présentes dans Aquarius. i dont il commanditera l'assassinat en 1969. Le mot " Pig " sera d'ailleurs retrouvé écrit avec le sang de la jeune femme sur sa porte d'entrée. Il faudra aussi avoir à l'esprit sa fascination pour le White album des

Ce pilote, sans être transcendant, offre une belle plongée dans le temps et la promesse d'une belle enquête sur les traces de la communauté dirigée par l'un des tueurs les plus marquants ayant sévi aux Etats-Unis. Certains déploreront un rythme inégal ou des ressorts de cop-show un peu trop visibles qu'on ne peut nier, mais la qualité des décors, des costumes, de l'ambiance et du jeu des acteurs principaux est telle que le pari est réussi pour David Duchovny et Aquarius, qui pourraient bien nous tenir en haleine plus longtemps que les treize épisodes de cette première saison. Le sujet, passionnant, le style de ce pilote sont en effet autant d'éléments permettant d'imaginer le meilleur pour la suite.

Crédits: NBC


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cliffhanger 18710 partages Voir son blog