Magazine Science & vie

Le Pouvoir de l 'Imaginaire (408)

Publié le 08 juin 2015 par 000111aaa

Existera -t-il dans notre dialogue  un point de  conclusion possible ??

-----------------------------------------------------------------------------------

-« Vois-tu CLARA, je n’accorde qu’ un intérêt limité à ce que les physiciens dénomment actuellement  la «  non localité quantique » .Je pense qu’ il s’agit  d’une «  boite  à calculs »   inachevée …  Un peu  comme le souligne avec pertinence   JJM  quand il parle de toutes ces théories des épicycles  inutiles !!!!

-«  Oh PAPY , il ne s’agit pas de foutaises ! C’est quand même  EINSTEIN /ROSEN/PODOLSKI  qui ont lancé le débat !

-«  Certes oui , CLARA  ….. Mais  je t’en ai   donné l’exemple ici -même  :dans les  grands médias et la science  vulgarisée, la non-localité quantique est souvent dépeinte comme étant synonyme ou  équivalente à  l «  intrication » ou l’ « enchevêtrement »  de certaines propriétés  ad vitam aeternam et  ce  jusqu’ ‘au diable vauvert :Bref, rien moins que  la disparition du temps et de l’espace  à une certaine échelle  ! Et ça nous mène bien trop loin : certains physiciens   imaginent des manips   de science-fiction ….. D’autres (CHAVERONDIER) les ont espéré…..

-«  J’insiste  PAPY ! Quelles sont les propriétés d’une particule ou d’un rayonnement ondulatoire  pour lesquels tu refuses cette  «  non localité quantique » ….. Car je me doute  bien qu’  a l’échelle macroscopique   tu refuses toute  relation  entre un  atome  ou molécule  d’une étoile de la  nébuleuse  d’Andromède   et un de la Terre !

-«  EN  CLAIR ,CLARA   il ne faut pas rechercher   ni des transferts possibles d’informations  plus  rapides que la lumière  pour les fermions  , ni   des possibilités de  transportations « absolues »

-« Mais alors cette «  non localité » c’est  quoi au juste ?

-« D’abord CLARA , Pas de « sentimentalité cosmique »  à la   DAVID  BOHM   ou CONSORTS !…. Mais  j ai traité ceci ici et longuement encore…en détaillant les inégalités de  BELL et leurs effets sur des dialogues  de type BOB/ALICE  (Clauser, Horne, Shimony and Holt :  CHSH  inequality  ) et les travaux de l’école physicienne polonaise   ( Popescu, Sandu; Rohrlich )…… Ce pourrait être aussi  un problème possible de l’algèbre ou de la statistique  de la théorie de l’information !

Dans  le   mensuel LA RECHERCHE  n°455 daté   de septembre 2011 ALEXEI  GRINBAUM  se demande dans «  La limite d'un étrange lien à distance » si l'on peut évaluer ou  mesurer effectivement   une quantité de  non-localité quantique. SUR UNE LIMITE MAXIMALE DE 4 ,expérimentalement, en effet, on n'a pas mesuré plus que 2,7252  . Peut-on réellement atteindre   la borne du mathématicien  TSIRELSON   SOIT/2√2   =2,8284... ? Dans le cas contraire, il serait alors permis selon lui  de se demander également  si  la mécanique quantique ne peut pas être supplantée  par un autre modèle, dont la non-localité serait légèrement inférieure !

-« Et si la non localité quantique était de 4  , que se passerait-il ??On pourrait retourner tuer  son arrière grand –père ????! voir cette photo déjà publiée)

Capture.PNGGRAPH LOCALITE.PNG

-«  Bien sûr Clara ! Mais je vais surenchérir et peut être t’étonner ! , il existe des états intriqués qui ne produisent pas de telles corrélations. Un exemple bien connu  est constitué par un sous-ensemble décrits  comme  « Etats de  Werner » qui sont intriqués mais dont  les corrélations peuvent toujours être décrit en utilisant des variables cachées locales.  D'autre part, des exemples assez simples d'inégalités de Bell ont été relevés pour laquelle l’ état quantique donnant la plus grande violation  n’est jamais un état intriqué au maximum, montrant d’ailleurs  que l'intrication n’ est, dans un certain sens, même pas proportionnelle à la non-localité.  En bref, l'intrication d'un état quantique  en  deux parties est nécessaire mais pas suffisante pour que l'Etat soit non local.

- «  Alors que me propose tu PAPY   comme contenu de cette boite magique !?? 

-« Je ne sais trop quoi te répondre  de plus   CLARA   …. MAIS PAS DE LA MAGIE ET DE LA COMMUNICATION  TELEPATHIQUE COSMIQUE ! A MOINS QUE L ON PROUVE QUE LE SUBQUANTIQUE  permette la transmission  de quelque chose   de minimal  et que l’on ne connait pas encore ….. Et ce n’est pas encore fait sauf par des spiritualistes hérétiques ( PHILIPPE GUILLEMANT  par exemple  ) et   des physiciens   non spiritualistes comme D.MAREAU …….

 A SUIVRE 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine