Magazine Science & vie

Le Pouvoir de l 'Imaginaire ( 409) : Disparition de l'Espace ou de l 'Espace -temps?

Publié le 09 juin 2015 par 000111aaa

La 2 ème partie de la discussion entre  CLARA et moi  concernera la disparition  de l’Espace !

------------------------------------------------------------------

-«  Je dois reconnaitre PAPY  que je reste fascinée par la phrase de ton internaute : « …..  Faire disparaitre, au moins en dessous  d’ une certaine échelle , le temps et l’espace … »…..L’espace vraiment ????Et pour le remplacer  par quoi ???Le « Néant »  n’est que le symbole   écrit   de l’absence  d’un Réel  !Et je ne peux m’en donner aucune image !Même mentalement ! Même «  Noir c' est noir ! » c' est encore  trop !

-«  Tu as raison ! Mais c ’est un simple  «  mal dit »  CLARA !Par ailleurs le terme pédant  pour « non localité » serait « ubiquité »…Si  d’une certaine façon  tu rends identiques les propriétés   du contenu  réel d’un point de coordonnées  xyzt et celles de x’y’z’ t  , c’est un peu  comme si   un  Paris , Texas ,   Paris, Arkansas; Paris, Idaho · Paris, Illinois · Paris, Indiana · Paris, Iowa · . quantiques et  un PARIS SEINE quantique  étaient des copies conformes à la même heure !!! Et de fait on peut imaginer  qu’à l’échelle quantique  les relations  mathématiques des lois   bien connues (HEISENBERG/SCHRODINGER)  situent plutôt des incertitudes et des  probabilités de présence ici ou là   plutôt que des  localisations identifiées  et  totalement précises ….L’électron lié a un atome n’est pas en A et / ou en  B …Il n’ est pas partout  mais  quelque part sur son volume d’ orbitale ! ….

Et  pour  revenir à ton interrogation  sans détour : si  je ne peux envisager   une disparition d’Espace   pour du néant , en revanche je peux envisager  une disparition de l’  Espace-temps …….

-«  Je ne comprends pas !

-«  Si ! !Mon espace –temps " perdrait"  son temps  et  se réduirait  à un espace privé de toutes formes d’énergies et de particules matérielles ; ce serait  un espace  privé de toutes formes d’interactions  et  ceci à quelque échelle que ce soit !  Ce serait   le  plus  NU , le plus vide de tous les espaces  vides !!! Même pas  la présence d’oscillateurs   se compensant par symétrie … Aucun champ ; aucune   Corde ,  ni  branes ,  ni oscars  …. Rien !.....  Mais   IL RESTERAIT un volume  vide , n’ en existant pas moins pour autant !

-« Là, PAPY ,je comprends où tu veux en venir …   Tu me désignes  un espace sorti d’un livre de géométrie  pure  …Au fond   ce n’est qu’  un symbole  et c’est tout ! Mais   tu heurtes ce que l’on m’a appris en thermodynamique chimique à Mc  GILL: dans le  Réel  , à partir de  rien on ne fait rien ! …… Ou alors , tu dois admettre  que  pour être « créable » ainsi , même  nu  et   à minimal ,    c’est ton espace lui-même  qui   à TOUT LE MOINS   requiert «  quelque chose » ! Et ne me parles pas  alors du « doigt de DIEU »   comme pour la particule de HIGGS pour ce  volume  vide……Pas de  sacré , pas de miracle , pas de magie dans notre discussion !

Allons plus loin encore  et admettons que même cet espace si décharné et si nu  , tu veuilles le faire disparaitre LOCALEMENT  … il redevient du  néant   , donc  ….. Dans ce cas  , ton trou d espace disparu , TON NEANT  LOCAL , pourrais tu imaginer que  ce serait  comme  le résultat d’ une  sorte de «  production «  par  une  énergie négative  !   Je l’ appellerai «  L’ENERGIE DE LA  MORT DE L’ESPACE ! » ( En thermodynamique chimique  enthalpique ,   on parlerais d’ « exothermicité » pour le faire mourir et d’ «  endothermicité «  pour le faire naitre !  voir les 2 photos

DSC00113.JPG

 explanation. from  BOJOWALD

Picture

- « Serais tu  CLARA en train de me resservir la théorie  du gaz de CHAPLYGIN   ou  une version de celle des  big bounces de  MARTIN BOJOWALD ????? ….. Son ’univers « rebondissant » , et  en cycles  ,  passe par un « quasi zéro d’ espace-temps »  …..La singularité primordiale du  BIG BANG , sorte de divergence originelle dans la théorie  standard  , est alors  «  remplacée » par un état régulier où les « forces » quantiques et /ou  gravitationnelles  deviennent répulsives. Les interactions changent de sens !!! Il ne s'agit plus de revenir à  l'origine du monde mais  à une sorte  de   goulet d'étranglement !

-«  Et  alors  , le temps s’inverse ?

 -«   Non ! Pourquoi veux-tu ?  C’est un instant presque « comme un autre » d'une histoire cosmologique qui se prolongerait , sans fin….

 -«   Non!Ce que je te proposes d’examiner PAPY   est une hypothèse plus extrème  encore ….Dans mon cas  ce ne sont pas le sens des interactions quantiques ou gravitationnelles   dont on changerait simplement le signe  ….. Mon  univers   se ferait  en   changeant le  sens de l’ énergie de la  création d’espace :on ne peut pas remplacer  un néant par  quoi que ce soit  et surtout par  une énergie   mais peut -être  peut-on remplacer un espace «  d’origine  positive »  par un autre «  d’origine négative " ….. ?

-«   Mais  CLARA ,alors ta vraie question   serait (  tout comme lorsque l’on crée une molécule à partir de  ses propres  élements chimiques composants ) , quelle  est la valeur de l enthalpie standard de la formation de l’espace ?

 A suivre


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine