Magazine Europe

Présidence française de l'UE : Déja un logo et un site Web (en travaux)

Publié le 03 juin 2008 par Slovar
Présidence française l'UE Déja logo site travaux)Description officielle du logo : Sur fond blanc, le drapeau européen est collé au drapeau français et le devance légèrement. En toile de fond une seule indication : UE2008.fr, du nom du site de la PFUE, lancé le même jour et qui explique l'identité visuelle du logo.
Un site qui, une fois en ligne (c'est fait), sera l'unique vecteur de communication sur la PFUE du gouvernement français. Ce site est à comparer avec celui de la Présidence Slovène (en français) qui lui ... fonctionne.
Dessiné par Philippe Starck, l’emblème de la future Présidence française se veut « très simple, très visible », a expliqué Bernard Kouchner. « La France ne se dilue pas dans l’Europe, mais les deux ensembles expriment le meilleur », a-t-il ajouté. Tout en prenant soin de préciser qu’il n’y aurait pas « d’arrogance française » et que la France se réconciliait avec l’Europe. « Il était temps », a conclu le ministre, dont l’intervention n’a pas duré plus de deux minutes.
Franchement, ça donne envie de bomber le torse !!! Heureusement que Philippe Starck avait un peu de temps devant lui. On espère que son patriotisme lui a permis de concéder un tarif réduit pour un petit pays dont ... les caisses sont vides.
Le Sénat a d'ailleurs décoré son site aux couleurs de la prochaine présidence française et donne lecture de la préparation à la Présidence française du Conseil de l’UE
02/06 - Ouverture partielle du site internet de la PFUE Le site internet de la présidence française du Conseil de l’Union européenne (PFUE), est accessible. Ce site multilingue sera le principal vecteur d’information et de communication de la présidence française du Conseil de l’Union européenne. Un bémol, toutefois. Nous avons testé ce site qui visiblement est réduit à l'état de maquette.
Le Ministères des Affaires Etrangères nous en donne l'explication : "Il s’agit à ce stade d’une version partielle du site. Celui-ci sera totalement ouvert à la fin du mois de juin. On y trouve notamment les principaux événements du début de la présidence. Les journalistes peuvent y effectuer d’ores et déjà leurs demandes d’accréditation en ligne" Dont acte. Rendez-vous fin juin pour voir l'avancement
Mais au fait, à quoi sert la Présidence de l'Europe ?
Le pays qui assure la Présidence de l'Union européenne :
* organise et préside les réunions du Conseil européen, du Conseil de l'Union et des comités et groupes de travail qui préparent les travaux du Conseil ;
* représente le Conseil auprès des autres organes et institutions de l'UE, notamment la Commission européenne et le Parlement européen ;
* représente l'UE au sein des organisations internationales et des pays tiers, dans le cadre de la politique étrangère et de sécurité commune.
Ce passage de présidence est en général accompagnée de quelques réjouissances mais il faut dire que cette fois-ci le coeur n'y est pas.
Les raisons ?
Présidence française l'UE Déja logo site travaux)En partie parce qu'après avoir piétiné les NON français et Néerlandais et escamoté toute consultation publique dans le reste de l'Union, les chefs d'Etat, de Gouvernement et la commission européenne savent que le fameux traité de Lisbonne ne tient qu'à un fil ... Irlandais.
En effet, la constitution de la République d'Irlande exige que ses citoyens se prononcent par voie référendaire. C'est le 12 juin prochain à cette date que nous connaîtrons le résultat du référendum sur l'adoption du traité. Pour l'instant malgré les visites et les pressions de plsuieurs chefs d'Etat et de gouvernement, le OUI et le NON sont dans un mouchoir de poche.
Le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a évoqué le sujet lors d’une conférence au think tank bruxellois "European Policy Centre", le 26 mai. Si le processus se poursuit normalement, la France aura à cœur de terminer le travail préparatoire, qui a commencé dans le cadre de la Présidence slovène.
Dans l’hypothèse où l’Irlande rejetterait le traité, M. Kouchner a fait savoir qu’il n’y aurait pas de plan B, reprenant ainsi la position officielle de la Commission européenne. En pratique, il sera néanmoins indispensable de trouver une solution si le traité est rejeté. Les dirigeants européens devraient alors en discuter lors du Sommet des 19 et 20 juin prochains, à la veille de la Présidence française.
A suivre ...
Crédits et sources
Eruractiv
Toute l'Europe
Sénat

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Slovar 2856 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte