Magazine Politique

Le ministère Palestinien des Affaires étrangères dénonce l'implication de l'ONU aux crimes d'Israël

Publié le 10 juin 2015 par Plusnet
Le ministère Palestinien des Affaires étrangères dénonce l'implication de l'ONU aux crimes d'Israël Le ministère palestinien des Affaires étrangères a exprimé son profond regret et dénonciation à la décision du Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies, Ban Ki-moon, de ne pas inclure l'occupation sioniste et son armée criminelle sur la "liste noire" des pays et des groupes qui commettent des violations graves contre les droits des enfants dans les conflits armés, en faisant valoir que cette attitude reflète le «biais de l'Assassin et la protection de l'armée d'occupation et ses criminels, aussi un encouragement pour assurer leur impunité.

Le ministère a souligné dans un communiqué publié mercredi (10/6), la nécessité de respecter l'organisation des Nations Unies et de son rôle et de ses recommandations, notant en même temps que la position de M. Ban Ki-moon "est différente des attentes et des recommandations formulées, ce qui s'oppose aux principes des Nations Unies et leurs missions du maintien de la paix et la sécurité internationales , comme il représente une trahison de la mémoire des martyrs des enfants et leurs familles qui ont attendu la justice, même qu'elle soit partielle, et à favoriser le maintien de l'état de l'occupation avec son terrorisme systématique et organisé et qui est dirigé par son armée qui a visé et vise tous les aspects de la vie des personnes et des groupes palestiniens ", selon le communiqué.
Il a noté que les organisations spécialisées des Nations Unies ont reconnu dans leur engageant que les autorités occupantes ont commis des crimes contre les enfants palestiniens, comme elles ont exprimé dans les rapports mentionnés la même chose sur la nécessité d'inclure l'armée israélienne sur la "liste noire", et se sont elles mêmes qui ont également développé les normes de violations des droits d'enfance dans les conflits armés , notant que l'armée de l'occupation israélienne a tous commis et le fait couramment depuis 67 ans, et est le meurtrier d'enfants et a ciblé les écoles, les abris, les hôpitaux et l'arrestation des enfants.
Le communiqué ajoute: "la position des Nations Unies constitue une renonciation dangereuse, sans précédent et exposerait la crédibilité et les principes des Nations Unies à risques professionnels.
Le ministère palestinien des Affaires étrangères a appelé le Secrétaire général des Nations Unies à reconsidérer sa décision et de ne pas transiger sur les principes qui se sont développées sur la base de l'Organisation des Nations Unies, parce que la mort de 538 enfants, le ciblage de 340 écoles et centres de santé, en moins de 50 jours, est un sérieux appel d'infraction pour l'inclusion de l'armée occupante israélienne sur la liste noire ", selon le communiqué.
La communauté internationale est appelée à trouver des mécanismes et des solutions pour protéger le peuple palestinien de tous les groupes, y compris les enfants, et mettre la pression sur les autorités occupantes israéliennes à cesser leurs violations; "il est temps de condamner l'occupation et son armée de leur responsabilité de crimes de guerre, et crimes contre l'humanité, notamment d'inclure sur les listes de la noirceur, des listes de criminels de guerre et les listes de terrorisme".
Source : PalInfo
 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Plusnet 12554 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines