Magazine

VIERGE DE PIGE la suite

Publié le 03 juin 2008 par Sodilettante
(Critique de l'album pour Ladies Room) Une tronche à la Amy Winehouse, des jambes qui font deux fois ma taille, une poitrine à faire pâlir… personne en fait. Voici Maya Barsony, l’étoile montante de la chanson hexagonale. Son deuxième album vient de sortir et, qu’il soit votre genre (musical) ou pas, il ne peut pas vous laisser indifférent. Le titre de son album - Femme d’extérieur- vous donne le « la » de ses revendications libérées et libertaires. Maya a quelques problèmes avec les hommes, comme nous toutes dirais-je, mais quand elle en parle c’est en musique, avec humour et simplicité. Auteur, compositeur, interprète, elle affirme son talent à travers des morceaux rythmés, étonnamment bien orchestrés, aux mélodies entêtantes. Vous verrez, vous finirez par les chantonner… Certes le carnet d’adresses de papa n’est pas loin (elle est la fille d’Higelin), mais d’autres avec des atouts du même acabit ne s’en sortent pas aussi brillamment. Inclassable, cet album bénéficie de multiples influences, à l’image du parcours de Maya Barsony : une voix puissante et nasale qui n’est pas sans rappeler celle de Muriel Moreno (Niagara) ou de Liane Foly. Des mélodies fortes, saupoudrées de sons eightees, souvent accompagnées d’une petite gratte bien funky. Un indiscutable sens du groove, une lichette de reggæ, des accents vaguement orientaux parfois même, dans certains effets de voix. Une richesse musicale qui s’oppose en tous points aux chanteuses folk un peu trop dans le vent et au sempiternel rock breton français. L’album de Maya Barsony ne s’inscrit pas dans un courant modeux ou commercial, il est différent et assumé. L’énergie, le charisme (et l’ascendance ?!) de cette gonzesse aura su en séduire d’autres car Mathieu Chedid et Brigitte Fontaine ont travaillé l’objet. L’album j’entends. Vous avez encore des doutes sur le talent de la brune aux lèvres trop rouges ? Mais vous aussi vous êtes une Femme d’extérieur ! Alors allez la voir en concert au nouveau Casino les 9 ou 23 juin prochain, vous ne pourrez que ressortir conquise, les cheveux au vent et la pipe aux lèvres.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sodilettante 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte