Magazine People

Brigitte Bardot condamnée à 15 000 euros d'amende pour incitation à la haine raciale

Publié le 03 juin 2008 par Benjamin Tolman
Brigitte Bardot 

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné Brigitte Bardot à 15 000 euros d'amende pour incitation à la haine raciale pour des propos tenus dans une lettre adressée à Nicolas Sarkozy en 2006.

Dans cette lettre, par ailleurs reproduite dans le magazine "Info-Journal" et distribuée aux sympathisants de sa fondation, Brigitte Bardot réclamait à celui qui était encore ministre de l'Intérieur que les moutons tués par les musulmans pour l'Aïd el-Kébir soient étourdis avant d'être saignés.
Jusque là, rien de haineux. Sauf que Brigitte Bardot, déjà condamnée à plusieurs reprises pour des propos similaires, a cru bon d'ajouter : "Il y en a marre d'être menés par le bout du nez par toute cette population qui nous détruit, détruit notre pays en imposant ses actes."

C'est pour ces propos que le Mrap, la LICRA et la Ligue des Droits de l'Homme ont décidé de porter plainte contre l'ancien sex-symbol pour provocation à la discrimination ou à la haine raciale.

Brigitte Bardot, qui se dit fatiguée et lasse, ne s'était pas rendue à l'audience mais avait tenu à adresser une lettre à la cour. "Je suis écoeurée par le harcèlement que me portent ces associations. Je ne me tairai que lorsque les étourdissements seront pratiqués sur les animaux avant l'abattage rituel" y écrivait-elle notamment. La procureure de la République lui avait alors répondu qu'elle était également fatiguée et lasse, lui rappelant ses quatre condamnations pour des faits similaires.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Benjamin Tolman 12180 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine