Magazine Conso

La condition des femmes sous Louis XIV relatée dans une exposition passionnante

Publié le 11 juin 2015 par Pascal Iakovou @luxsure

Dans le cadre des commémorations du tricentenaire de la mort de Louis XIV, la résidence intime du Roi-Soleil célèbre les femmes de son époque.

Cette exposition, qui se tiendra du 3 octobre 2015 au 14 février 2016, offre un regard sur la présence des femmes et leur place dans la société française ainsi que dans les mentalités, à l’époque où elles étaient encore considérées comme le sexe faible.

Marie-Adélaïde de Savoie, duchesse de Bourgogne (1685-1712), d’après Jean-Baptiste Santerre (1658-1717), Première moitié du XVIIIe siècle, © Musée-Promenade - Jean-Yves Lacôte

Marie-Adélaïde de Savoie, duchesse de Bourgogne (1685-1712),
d’après Jean-Baptiste Santerre (1658-1717), Première moitié du XVIIIe siècle, © Musée-Promenade – Jean-Yves Lacôte

Certaines femmes ont traversé les siècles comme les reines Anne d’Autriche et Marie-Thérèse ou des favorites très médiatisées telles Madame de Montespan et Madame de Maintenon. Des personnalités marquent le XVIIe siècle dans le domaine intellectuel comme Madame de Lafayette, Madame de Sévigné et dans le domaine religieux de grandes figures telles Jeanne de Chantal ou Louise de Marillac qui a collaboré avec saint Vincent de Paul.

Femmes de pouvoir, femmes intellectuelles, femmes engagées, cette exposition présente sous un angle nouveau le rôle des femmes dans le Grand Siècle. Si au XVIIe siècle, la femme demeure juridiquement mineure, cette époque est propice à des questionnements qui valorisent les femmes : dans les milieux intellectuels, elles prennent la plume, nourrissent un désir d’éducation. La préciosité est le premier phénomène féministe à apparaître, soutenu par quelques hommes. De même, la spiritualité française vit un grand dynamisme et les femmes s’impliquent de multiples façons. Fondatrices de congrégations, grandes abbesses, réformatrices, femmes engagées, religieuses et laïques, contribuent à diffuser les idées de la Contre-Réforme.

Françoise d’Aubigné, marquise de Maintenon (1635-1719), d’après Pierre Mignard (1612-1695), Vers 1700 © Musée-Promenade -

Françoise d’Aubigné, marquise de Maintenon (1635-1719), d’après Pierre Mignard (1612-1695), Vers 1700
© Musée-Promenade –

Un des enjeux de l’exposition est de donner une idée de la vie, du statut, de la place reconnue, ou conquise, des femmes dans la société de cette époque. Reines, favorites, princesses, ont-elle joué un rôle réel dans la vie politique ? Et que dire de toutes les anonymes qui composent la moitié de la population française ?

Ce panorama dévoile les femmes dans la sphère privée, celle de l’esprit et celle de l’âme, ainsi que dans la vie publique et économique. L’exposition révèle également les idées reçues de l’époque et les fondements religieux, scientifiques – ou pseudo-scientifiques – qui définissent la condition féminine d’alors. Elle souligne enfin l’ingéniosité des femmes à se créer des espaces d’indépendance

Musée-Promenade de Marly-le-Roi / Louveciennes : La Grille Royale – Parc de Marly, 78430 Louveciennes 01 39 69 06 26 – http://www.musee-promenade.fr/


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pascal Iakovou 65044 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines