Magazine Société

le Mac Val substitue les artistes aux contingences des urbanistes et du politique.

Publié le 12 juin 2015 par Micheltabanou
Ce soir et jusqu'au 20 septembre le Mac Val, musée d'art contemporain, va délaisser les chemins de l'art pour ceux plus prosaïques de la politique, de l'urbanisme d'état, pour servir de vecteur démonstratif des futures réalisations des gares ferroviaires qui seront bâties dans le cadre de la rénovation de nos transports urbains déterminées par la création du Grand Paris. Je comprends pleinement que nous ayons ce besoin impératif de montrer l'ensemble de ce projet par le biais d'une exposition publique des maquettes. Les val de marnais pourront au mieux saisir et comprendre la réalité. Mais pourquoi au Mac Val? D'autres lieux pouvaient se prêter à ce type d'événements... comme la Cité de l'Architecture par exemple. Ou dans notre département de façon très symbolique le Pavillon Baltard de Nogent extrait du ventre de Paris...et qui pouvait facilement établir les liens pour comprendre les mutations de Paris, de notre département et de notre Région. Et l'art serait resté à sa place en ce lieu que par abnégation Michel Germa lui a accordé. Une fois de plus la société de communication s'infiltre et les artistes durant tout cet été seront les grands absents du Mac Val.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Micheltabanou 5702 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine