Magazine Culture

Supernatural : 3.13 Ghostfacers

Publié le 03 juin 2008 par Nicolas Dumont

sn313a_003b

        Diffusion originale : 24/04/2008

        Chaîne : The CW

        Audience : 2,27 millions

Premier épisode post-grève pour Supernatural. Une information subtilement glissée dans les premières répliques de l'épisode. Bien trouvé. Encore une fois, c'est le fun indéniable se dégagant de la photo qui lui permet d'être mise en avant. Une scène que l'on ne voit pas dans l'épisode mais qui est tout à fait en rapport avec celui-ci. Sans aucun doute doute une photo prise pour le fun entre le tournage de deux scènes. Amusant.

          Confortablement installé dans son fauteuil, on suit d'un oeil le résumé des événements précédents jusqu'à l'écran titre qui retient notre attention. Pas aussi net que d'ordinaire, il est brouillé, comme s'il était perturbé par des ondes. Et là, on retrouve les deux guignols de la saison passée, Ed et Harry. Mais si, souvenez-vous, ceux qui se disaient spécialistes du surnaturel et qui avaient croisé la route de Sam et Dean lors d'un épisode. De vrais charlatans en fait qui prenaient peur au moindre bruit suspect. Un peu à l'instar d'Andrew and cie. dans la saison 6 de Buffy. Uniquement là pour le côté sensass'. C'est dans un même but qu'on les retrouve ici en train de présenter ce qui semble être un documentaire sur une expérience qu'ils ont vécue personnellement. Une expérience au sein d'une maison qui abrite un esprit revenant tous les 4 ans, le 29 février. 

          Le générique de leur documentaire "Ghostfacers" (à traduire "Les pisteurs de fantômes") est à mourir de rire (vidéo un peu plus bas). Un vrai générique bien kitch tourné pour l'occasion avec la présentation des différents intervenants dont Sam et Dean. Mention spéciale à Dean avec un doigt d'honneur subtilement brouillé. Ce sera le cas également de chacun de ses insultes qui seront sanctionnées d'un bip. Oui, préservons le chaste public américain. Et pourtant, dieu sait qu'on en aura des insultes quand on a en face de soi des amateurs tels que Ed et Harry. Les premières minutes de l'épisode avec la présentation des différents personnages est peut-être un poil longuette et dispensable. Heureusement, l'action ne perd pas trop de temps à arriver avec l'intrusion dans la maison.          

          

          Tournage amateur, caméra à la main, images branleballantes. A la façon d'un "Blair Witch" à l'époque. Plutôt d'un "Cloverfield" dorénavant. Un concept que l'on ne peut plus vraiment qualifier d'original à l'heure actuelle. Pourtant, son utilisation dans Supernatural est une bonne idée tant le concept de la série se prête tout à fait à ce petit jeu. Nous faire vivre davantage de l'intérieur ce que l'on ressent lorsque l'on fait face de plein fouet aux esprits et à une maison terrifiante. Une sorte d'auto-identification et d'une implication plus poussée. Comme si NOUS participions réellement à l'action. Comme si NOUS étions nous-mêmes aux côtés des frères Winchester. Une façon intelligente d'intensifier le sentiment d'angoisse de la situation en la rendant plus réaliste puisque l'on vit les événements à travers les yeux de simples autochtones comme nous alors que l'on a l'habitude de vivre ça du point de vue de Sam et Dean qui perçoivent une visite dans une maison habitée par un esprit presque comme un voyage de routine. 

          L'esprit habitant la maison désire en fait tuer des gens afin de ne pas être seul et de simuler une fête d'anniversaire (ce qui explique la photo) comme il l'avait fait de son vivant en emmenant trois corps de la morgue. Très frais. Ces victimes revivent de plus sans cesse leur mort, comme enfermés dans une boucle. Déjà mourir une fois, ça doit pas être gai mais alors revivre plusieurs fois la même scène...Surtout que c'est toujours pire quand on sait ce qui va arriver...C'est le cas d'un membre de l'équipe de Ed et Harry qui se fait attraper et tuer. Un moyen de le faire sortir de cette boucle et de l'empêcher d'endurer la souffrance perpétuelle de revivre sa mort est que quelqu'un qui compte pour lui vienne lui parler. Etant donné qu'il était homo et amoureux d'Ed, ça nous offre une scène amusante lors de laquelle Ed vient prétendre avoir des sentiments pour lui. Une fois ramené à la raison, il va tout simplement défoncer la gueule du méchant esprit. Une conclusion un peu hâtive peut-être mais là n'était pas vraiment l'important...

          Ce qui est sûr, c'est que personne ne verra cette vidéo, Sam et Dean ayant préféré inséré une charge électromagnétique pour en faire disparaître toute trace...

                                ***********************************************************************

         Au final, un épisode post-grève qui se sert de celle-ci pour justifier le concept même de l'intrigue. Bien trouvé. Le tournage à la "Cloverfield" n'est plus si original que cela mais s'intègre parfaitement dans le cadre de la série. Un moyen astucieux de nous faire vivre l'action de l'intérieur et de nous faire ressentir davantage de peur qu'à l'accoutumée. Encore une fois un épisode indépendant réussi malgré un début un poil longuet.

                                ************************************************************************


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nicolas Dumont 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte