Magazine Environnement

Économiser l’eau : mode d’emploi

Publié le 09 juin 2015 par Lecoloblog @lecoloblog

Hier se tenait la Journée Mondiale des Océans. Le temps pour nous de se pencher sur un problème paralèlle primordial : la gestion de l’eau douce.

économiser l'eau

La première chose à savoir sur l’eau douce est qu’elle ne constitue que 3% de la totalité de l’eau présente sur notre planète. Par ailleurs, les 2/3 de cette eau potable sont pris au piège dans les glaciers. Ce qui nous laisse donc un petit 1% en au souterraine principalement et de surface.

La deuxième chose à savoir c’est que le besoin humain moyen au niveau mondial est d’environ 20 à 50 litres par jour et par personne, un Français en moyenne 200L. Multipliez ça par le nombre d’êtres humains sur terre et on arrive vite à un goulot d’étranglement. Sans compter toutes les autres espèces animales et végétales qui ont besoin du précieux liquide pour se développer. Il y a donc environ 780 millions de personnes qui sont exclues du système d’approvisionnement en eau potable et 2,5 milliards qui ne bénéficient pas d’un système d’assainissement.

Voilà pourquoi la gestion de l’eau potable est primordiale aujourd’hui. Nous avons la chance en Occident d’être plus que suffisamment bien approvisionnés, ce qui à tendance à nous faire oublier à quel point c’est un bien précieux. L’été se charge cependant de nous le rappeler.

Comment économiser l’eau

Pour savoir comment économiser l’eau, il faut d’abord se demander ce qu’on en fait. En analysant la vie de tous les jours on peut identifier les utilisations suivantes :

économiser l'eau

C’est donc principalement le bain et les douches qui consomment le plus d’eau. Ainsi la première chose à faire : privilégier les douches, de moins de 5 minute si possible.

La 2ème source de gaspillage de l’eau se sont les toilettes. Il existe pour ça plusieurs solutions, selon votre degré d’ouverture et comment vous vivez votre vie digestive! La plus simple et la plus rapide à mettre en oeuvre c’est de mettre quelque chose de volumineux dans la chasse d’eau (brique, bouteille lestée, pierre, si possible pas trop salissant). Ça permet de prendre de la place et donc de réduire le volume d’eau de chaque chasse.

La 2ème option, si ce n’est pas déjà le cas chez vous, serait d’installer une chasse d’eau à double vitesse, pour les petites et grosses commission. Ça permet de bien réduire mais ce n’est tout de même pas la panacée.

La dernière solution en la matière, c’est de faire installer des toilettes sèches. Mais cela nécessite un degré d’ouverture plus important. Pour les plus simple, c’est le principe d’une litière pour chat. Vous faites vos besoin et vous recouvrez d’une couche de sciure ou autre litière. Il faut ensuite se débarrasser du tout, normalement compostable mais il faut bien faire attention. Le compost qui en résulte doit être laissé au repos pendant au moins 2 ans pour tuer toutes les bactéries. Il existe également des toilettes sèches qui compostent naturellement mais l’installation est bien plus fastidieuse. Je laisse au soin de chacun de trouver la solution qui vous convient.

économiser l'eau

Passons maintenant aux utilisations pour la vaisselle et la lessive:

Pour ce qui est de la vaisselle, il est communément admis qu’un lave-vaisselle consomme moins qu’une vaisselle à la main. Cependant cela dépend en grande partie du nombre de lavage et du taux de remplissage du lave-vaisselle, ainsi que de la maniére dont vous faites la vaisselle à la main. Les plus économes qui remplissent des bacs au lieu de laisser l’eau couler, pourront réaliser une vaisselle à la main avec seulement 10L d’eau contre 12 à 25L pour un lave vaisselle. En revanche si vous laissez couler l’eau, on grimpe directement à plus de 40L. À vous d’adapter en conséquences.

Pour ce qui est de la lessive, l’éléctroménager a, là aussi bien évolué. Un lave linge de classe A consomme environ 40L d’eau pour 6kg de linge contre 80L pour 4kg, il y a une dizaine d’année. Vous pouvez encore optimiser cela en choisissant les modèles qui adaptent la consommation d’eau au poids du linge et en faisant fonctionner votre machine à pleine charge. Si votre habitat vous permet de récupérer les eaux de pluie, il est intéressant de créer un circuit sépare pour les toilettes et la machine à laver. Cela permet de considérablement réduire la facture et de capter une partie de ces eaux, qui sinon finiraient par ruisseler et engendrer des innondations à cause de l’imperméabilisation croissante des sols, surtout en milieu urbain.

En revanche, pour ce qui est de la voiture et du jardin, il est impératif de n’utiliser si possible que de l’eau de pluie récupérée à l’aide de tonneaux/baril ou tout autre contenant installé à l’exterieur. Cela permettra de considérablement réduire votre facture, surtout si votre jardin nécessite une irrigation importante et que vous adorer laver votre voiture! Pour votr jardin, plusieurs astuces peuvent également vous aider à réduire votre facture. La première c’est d’arroser votre jardons le soir pour éviter la déperdition due à la condensation en pleine journée. La deuxième, c’est d’opter pour un arrosage au goutte à goutte via des tuyaux au sol. Un peu plus fastidieux mais très utile pour les cultures un peu gourmandes. Le ministère du développement durable recommande également de biner la terre pour l’aérer, ce qui équivaudrait à 2 arrosages. Vous pouvez également recycler l’eau de lavage ou de cuisson de vos légumes pour arroser vos plantes, c’est toujours ça de gagner.

Pour ce qui est de la consommation diverse, c’est à dire principalement l’eau du robinet de tous les jours, il faut appliquer la règle primordiale de base : j’éteins le robinet quand je ne me sers pas de l’eau (brossage de dents, lavage de main, nettoyage, etc.). Un robinet ouvert pendant 1min correspond à 1,5L d’eau gaspillé. Pour vous aider à optimiser la consommation d’eau, vous pouvez installer des aérateurs (environ 6€) qui permettront de réduire le débit sans changer la pression pour avoir le même confort en utilisant moins d’eau.

Si vous appliquez en grande partie ces différents principes, vous pourrez économiser une bonne partie sur votre prochaine facture. De quoi vous payer un week-end au Musée de l’Eau à Pont-en-Royans, entre Grenoble et Valence.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lecoloblog 12 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine