Magazine Santé

Un PROBIOTIQUE prometteur contre l'entérocolite du prématuré – Journal of Parenteral and Enteral Nutrition

Publié le 15 juin 2015 par Santelog @santelog

Un PROBIOTIQUE prometteur contre l'entérocolite du prématuré – Journal of Parenteral and Enteral NutritionCette étude sur le probiotique Lactobacillus reuteri révèle ses bénéfices chez les prématurés, en particulier par la réduction du risque d’entérocolite nécrosante et de l’intolérance alimentaire. Les conclusions, présentées dans le Journal of Parenteral and Enteral Nutrition ajoutent à la preuve de l’efficacité de ce type de supplémentations par probiotiques pour faciliter la nutrition entérale chez les prématurés.

L’entérocolite nécrosante du nouveau-né (ENN) est la seconde cause de décès chez les nouveau-nés prématurés, avec une incidence de 3 à 10% chez les nouveau-nés prématurés. Environ 25% de ceux qui sont atteints de la forme grave succomberont à l’infection. De précédentes études ont suggéré l’aide que pouvaient apporter certains probiotiques à l’alimentation et la croissance des nourrissons. Une récente étude de a montré ainsi l’efficacité du probiotique B. infantis pour coloniser les bactéries saines dans le tractus gastro-intestinal des nouveau-nés.

Cette revue systématique conclut que la supplémentation en nutrition entérale avec Lactobacillus reuteri (L. reuteri – DSM 17938) en tant que probiotique, à toutes doses, administrée dans les 10 premiers jours de vie et poursuivie pendant au moins 7 jours, peut réduire le risque d’entérocolite nécrosante (ENN) chez les nourrissons prématurés (<37 semaines). Il s’agit non seulement d’une amélioration statistiquement significative dans la prévention de l’ENN, mais aussi d’une amélioration globale de la nutrition entérale et de ses résultats :

6 essais contrôlés randomisés portant au total sur 1.778 enfants prématurés ont été pris en compte. La combinaison des données révèle, avec le probiotique,

·   Le délai pour parvenir à la ration complète est réduit d’1,34 jour ;

·   la durée d’hospitalisation de près de 11 jours ;

·   le risque de septicémie d’apparition tardive est réduit de 34%,

·   le risque de décès de 21%,

·   et le risque d’ENN à stade ≥ II est réduit de 21%.

·   Aucun effet néfaste de la supplémentation n’est constaté.

2 études, non randomisées portant au total sur 665 prématurés ont été incluses dans l’analyse, mais leurs résultats sont jugés non significatifs. Si les essais contrôlés randomisés suggèrent une amélioration significative de l’incidence d’ENN avec la supplémentation à L reuteri, des études plus importantes doivent encore confirmer ces résultats avant toute application clinique. Cependant le faisceau de preuves s’élargit sur l’aide possible des probiotiques dans la prévention des troubles de l’alimentation chez les nouveau-nés prématurés.

Source: Journal of Parenteral and Enteral Nutrition June 9, 2015 doi:10.1177/0148607115588113 Lactobacillus reuteri DSM 17938 as a Probiotic for Preterm Neonates – A Strain-Specific Systematic Review (Visuel NIH)

Un PROBIOTIQUE prometteur contre l'entérocolite du prématuré – Journal of Parenteral and Enteral Nutrition
Plus surl’entérocolite nécrosante


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine