Magazine

Chagrin d'école

Publié le 03 juin 2008 par Pralinerie @Pralinerie

J'avais ce dernier Pennac sur ma PAL depuis sa sortie mais jamais le temps et l'envie conjugués de le lire. Pour un petit temps de pause, dimanche, j'ai replongé dans l'univers favori de l'auteur, l'école. Voilà un roman proche de l'autobiographie, roman des cancres, roman de notre chère école, si française, si Jules (Ferry). Pennac désespère ses parents, il est le roi des cancres dans une fratrie brillante. Sa mère en souffre particulièrement comme toutes les mamans ainsi que nous l'explique le cancre devenu professeur au fil de son récit. Comment un cancre parvient-il à aimer l'école ? à enseigner ? Cette idée me semblait folle et pourtant, retraçant son itinéraire personnel, brossant le portrait de professeurs géniaux, d'élèves bouillonnants d'idées, on sort plutôt convaincu par ses propos. Pennac est ici proche de l'essai, on est bien loin de la tribu Malaussène avec cet itinéraire d'un professeur... Pas délirant, quelques bonnes trouvailles mais, au fond, rien qui me donne envie de retourner à l'école (et encore moins de préparer le CAPES, brrr).

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pralinerie 1140 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte