Magazine Environnement

Le 19 juin sur Times Square, les États-Unis détruiront une tonne d'ivoire

Publié le 18 juin 2015 par Bioaddict @bioaddict
Le vendredi 19 juin 2015, le Département Américain de gestion de la flore et de la faune (USFWS) détruira plus d'une tonne d'ivoire de contrebande à New York aux côtés des grands acteurs de la conservation parmi lesquels IFAW, le Fonds international pour la protection des animaux.

L'événement, qui vise à sensibiliser l'opinion publique au braconnage des éléphants et au trafic d'animaux sauvages, débutera à 10 h 30 heure locale sur Broadway, entre la 46ème rue et la 47ème rue.

" Les États-Unis comptent parmi les plus gros consommateurs d'ivoire au monde. Il est donc essentiel que nous marchions en tête de la lutte pour la protection des éléphants ", explique Azzedine Downes, Directeur général d'IFAW, dans un communiqué. " En se joignant à l'USFWS dans le cadre de cette destruction d'ivoire publique, nous manifestons tous notre engagement à travailler ensemble pour mettre fin à cette crise mondiale. Où qu'il s'opère, le commerce de l'ivoire est une menace pour les éléphants où qu'ils soient. "

Selon IFAW, toutes les 15 minutes, un éléphant est tué en Afrique ! A ce rythme, les éléphants d'Afrique centrale pourraient disparaître d'ici 10 ans... 
Près de 80 % des citoyens américains soutiennent l'interdiction de vente de l'ivoire. Malgré la législation en vigueur, des produits dérivés d'éléphants : sculptures, bijoux, défenses et trophées provenant du trafic continuent d'être saisis dans les ports des États-Unis. Le nombre de produits dérivés d'éléphants saisis à l'importation et à l'exportation a même augmenté de 20 % depuis 2009.
Cette cérémonie fait suite à la récente destruction d'ivoire à Pékin, durant laquelle les autorités chinoises ont annoncé leur intention de sortir progressivement du commerce de l'ivoire, signifiant par là même leur volonté de protéger les éléphants.

Il faut savoir qu'au cours des deux dernières années, plusieurs pays et territoires dans le monde entier ont déjà détruit leurs stocks d'ivoire, notamment la Belgique, la Chine et Hong Kong, les Émirats arabes unis, les États-Unis, l'Éthiopie, le Gabon, la France, la Grande-Bretagne, le Kenya, les Philippines et le Tchad.

Comment agir pour protéger la biodiversité : achetez vos souvenirs de vacances de façon responsable

Veillez à ce que les souvenirs que vous rapportez de vos vacances ne soient pas dérivés d'espèces menacées. Boycottez tout ce qui est en corail, ivoire, écailles de tortues marines, bois de rose du Brésil... Certains objets (sac en peau de croco, tableau en ailes de papillons...) peuvent être fabriqués à partir d'animaux élevés en captivité ou de plantes reproduites en milieu artificiel. Ne les achetez que s'ils ont un permis CITES : ce certificat, indispensable pour passer la douane, garantit que leur vente est permise et ne met pas en danger la biodiversité. La CITES est une convention internationale qui réglemente le commerce des espèces animales et végétales menacées d'extinction.

ME


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bioaddict 1760784 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte