Magazine Journal intime

Le Plafond

Par Eric Mccomber

Comme mes décors ont changé
Combien de mois
La casa mollit sous les assauts répétés des bourrasques
Sous les gouttelettes éparses qui tapotent et tambourinent, ma maison plie, ploie et chaloupe, rend mais ne se rompt
Peu m'importe ce qui m'importait encore
Y a dix mois
Presque
La grande longue éternelle toute puissante amitié
Me sidère encore et toujours par son étrangeté
Au milieu du médiocre
Je la vois et l'admire
Comme je la voyais enfant
Mille lourdauds ont pissé sur ce trésor
Inaltérable
Des ruisseaux de fonte noire
Des boues de cancers écarlates
Oui, l'ancêtre, comme tu dis si doucement…
Les temps sont d'airain© Éric McComber

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Eric Mccomber 400 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog