Magazine Société

L'histoire du drapeau argentin

Publié le 20 juin 2015 par Podcastjournal @Podcast_Journal
Rédacteurs et stagiaires: cliquez sur cette barre pour vous connecter en back-office de la rédaction! - Lecteurs et contributeurs: inscrivez-vous / connectez-vous sur les liens à droite --> Conçu par le militaire et homme politique Manuel Belgrano peu après la Révolution de Mai en 1810, le drapeau argentin est constitué de trois bandes horizontales, deux bleues ciel séparées d'une blanche. La légende raconte que Belgrano aurait eu l'idée de ce pavillon en 1812, alors qu'il se trouvait dans le ville de Rosario et qu'il contemplait le soleil devant les côtes du Paraná. La signification de ces couleurs n'est pas avérée et plusieurs opinions cohabitent encore.

Une hypothèse voudrait que le blanc représente l'argent. En effet, les premiers conquistadors, pensant que la région regorgeait de ce métal précieux, auraient nommé ce territoire Argentine en référence au terme latin argentinum. Les bandes bleues, quant à elles, peuvent représenter le ciel, les eaux du Rio de la Plata ou encore, hypothèse la plus partagée, le bleu utilisé sur le blason des Bourbons.

Cependant, ce qui caractérise ce drapeau, et qui attire immédiatement le regard, c'est son soleil d'or au visage humain. Cet astre, nommé el Sol de Mayo (le Soleil de mai) en référence à la Révolution de Mai, est un emblème national qui tire ses origines dans la culture inca. Il est néanmoins intéressant d'observer qu'une moitié des rayons sont rectilignes (représentation européenne) alors que les autres sont ondulés (représentation inca). On peut retrouver ce soleil sur le drapeau uruguayen (à quelques rayons près) ainsi que sur les premières versions du drapeau péruvien.

C'est Juan de Dios Tupac Amaru, un descendant de la noblesse inca péruvienne, qui, souhaitant rendre hommage au dieu Inti, créa ce Soleil de mai. Les Incas vénéraient l'astre qu'ils priaient et louaient comme une divinité. Le soleil représentait un élément central de leur culture et ils croyaient que leur dirigeant était son descendant direct. Des temples en l'honneur de l'astre étaient, d'ailleurs, battis un peu partout à travers l'empire.

La présence de ce symbole sur leur drapeau, montre la volonté du peuple argentin de se rapprocher de ses origines incas et par la même occasion de se démarquer de L'Espagne. Leur hymne national fait ainsi également référence, d'une façon dramatique et lyrique, à ces natifs des Amériques.

En Argentine, on célèbre ce pavillon tous les 20 juin, le jour de la mort de Belgrano son créateur. La célébration la plus émouvante est sans nul doute celle de Rosario où le drapeau fut hissé pour la première fois en 1812.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Podcastjournal 107921 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine