Magazine Science & vie

Le Monde selon la PHYSIQUE : Dernieres nouvelles suite 2

Publié le 20 juin 2015 par 000111aaa

Trois ans après Fukushima  , l’information se libère , les analyses s’affinent ,  les conséquences  économiques et sociétales  se précisent   ETC….. Je vous avais laissé entendre  dans mon billet d’hier  que je  vous présenterai le  dernier rapport d’ IRSN   sur le sujet ….. Mais je me suis aperçu que j’ai mieux à faire  et je donne pour aujourd’hui la priorité  aux dernières nouvelles provenant de l’Autorité de Sureté Nucléaire  ASN  …..Pourquoi ?

Il se trouve   que  M. Pierre-Franck Chevet,  Président de l’ASN  a été   auditionné le 20 mai 2015, par la Commission des Affaires Economiques du Sénat. …..   Et que son exposé vient d’être diffusé sur   le site internet de ASN …… le lien suivant .http://www.senat.fr/compte-rendu-commissions/20150518/eco.html vous permettrait de le lire

Je me demande toujours pourquoi  nos sénateurs  à qui  la Constitution  ne mendie  même pas  un quelconque droit de  légiférer  EN DERNIERS  , ont-ils  cependant le droit d’interroger les bons experts sur les bonnes questions ( et qui les leur  suggèrent ,  compte tenu  de leur culture  pas typiquement scientifique ?) …..Peut-être, est-ce pour cela  qu’ ils se présentent comme économistes  me diriez-vous… ? Tant pis car  c’est toujours ça de gagné !…… Mais  en transpirera-t-il quelque chose jusqu’à nos députés ?

Je n’ai pas l’intention,  compte tenu de l’importance des  questions posées par les sénateurs  et des réponses  de M .CHEVET  ,   de vous faire un copier-coller  de la totalité  .  Ce serait bien trop long pour une majorité de lecteurs   qui s’en vont  au bout de 2 pages internet  scientifiques … Je vous présenterai à la place   ma  propre sélection   avec quelques citations  et les commentaires  de certains sénateurs  ET LES MIENS 

Sénat - Un site au service des citoyens

  • Travaux parlementaires
    • Séance publique
    • Projets et propositions de loi
    • Propositions de résolution
    • Rapports et documents de travail
    • Fonction de contrôle
    • Comptes rendus des débats
    • Commissions
    • Offices et délégations
    • Questions
  • Vos sénateurs

---------------------------------------------------------------------------------------

 1/  - Question  de Ladislas Poniatowski. - « …. Je rappelle  que les États-Unis ont prolongé de vingt ans la durée de vie de leurs centrales nucléaires. Comment peut-on l'expliquer et cela signifie-t-il que l'autorité de sureté nucléaire de ce pays est moins exigeante que la nôtre ? »

-Réponse  de M.CHEVET : « Pour répondre à votre seconde interrogation, les États-Unis n'ont pas la même philosophie que la nôtre : ils ont pour priorité le maintien de la sûreté nucléaire tandis que nous nous efforçons de la faire progresser. Ce principe général d'amélioration continue, qui prévaut, en France, nous conduit à moderniser les centrales nucléaires existantes plutôt que de se limiter à vérifier leur bon fonctionnement. La conception française repose également sur l'idée que l'alternative à la prolongation des centrales est la construction de nouvelles entités, avec des normes de sécurité plus élevées. Concrètement, cela amène à s'efforcer d'étendre les caractéristiques de sécurité de l'EPR aux centrales existantes : nous avons engagé des discussions sur ce sujet techniquement complexes avec EDF »

-Mon commentaire :Il faut toujours se poser la question  comme  BLAISE PASCAL : « Vérité en-deçà des Pyrénées, erreur au-delà » et  relier  la réponse   à une situation du passé et non pas  seulement du présent …Il a fallu aux Américains   , l’accident de Three  Miles Island (T.M .I) , pour arrêter de développer leur nucléaire …Et les règles  de la NRC ( leur autorité de sureté)   n’en n’ont pas tiré pour autant   un durcissement incompatible  avec un fonctionnement industriel  rentable et sûr du nucléaire , puisqu’ ils vont  redémarrer  de nouvelles tranches …Certes WESTINGHOUSE   est devenu TOSHIBA  et les USA  ne négocient plus  des EPR ! …Mais prendraient ils le risque de prolonger leurs centrales jusqu’à 60 ans   s’ils craignaient un nouveau TMI   par  laxisme de la NRC ou de leurs exploitants nucléaires ? Un ami m’a avoué que les américains  préféraient  pour l’instant  accepter les risques  du développement  national du gaz et du pétrole de schiste ….  mais je vous laisse le soin de  découvrir  si c’ est par souci de rentabilité  financière  immédiate   , de géopolitique énergétique   etc … ( consulter le site de J.M JANCOVICI  à ce sujet) !

Au demeurant , il est permis de se demander  si la construction de  nouvelles entités  nucléaires  (  les générations  3 ou 4) est  entièrement   à prendre en compte   PART OUT   avec  les  normes de sécurité    maxi   issues de l’accident du JAPON ….Je n’ai jamais soutenu le développement d’un nucléaire  bâti sur un niveau de  risque sismique  ,maritime  ou  climatique  significatif  voire   important  … et d’ailleurs  dont l’acceptation est à redéfinir. C’est pourquoi, je surveille  avec attention   ce que certains pays à géologie  sismique «  fertile » ou « chahutée »   veulent développer  en nucléaire ( typiquement  ,  CHINE   /TURQUIE/INDES) .

 A suivre


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine