Magazine

Owari no Seraph

Publié le 20 juin 2015 par Kuroohana @HanaBorderland

owari_no_seraph_3688.jpgAnnée : 2015

Genre : Fantastique

Épisodes : 12

Synopsis : De nos jours, un virus apparaît et tue sans distinction tous les humains de plus de 13 ans. Les enfants rescapés deviennent une réserve de sang utilisée par les vampires, qui profitent de l'épidémie pour les asservir. Yûichiro Hyakuya et son frère Mika, ainsi que leurs autres frères et sœurs d'adoption sont devenus eux aussi les captifs des vampires, mais ne comptent pas le rester éternellement. Ils projettent en effet de s'échapper par tous les moyens. 

(Attention aux spoilers !)

Mon avis :

- Je suis extrêmement désappointée.

- Ça a le mérite d'être clair. Y'a qu'à voir les mots que t'utilises.

Le premier épisode était pourtant génial et comportait énormément de bonnes choses : une animation impeccable, de jolies couleurs et des décors très originaux, en mode pastel ou peinture à l'huile. Des musiques d'ambiance parfaitement accordées à la thématique sombre venaient enjoliver l'atmosphère. Bien que le scénario ne contienne pas un brin d'originalité, le rendu final de ce premier épisode était assez réussi pour que l'on veuille découvrir la suite sans attendre. J'étais vraiment très emballée, et pensais avoir trouvé la petite pépite de la saison. Je me suis rendue compte quelque semaines plus tard que malheureusement, il n'en était rien.

owari1.jpg
owari7.jpg
owari3.jpg

Lorsque Yû et sa famille tentent de s'échapper, leur fuite est arrêtée nette par un vampire aristocrate qui tue sans foi ni loi toute la fratrie. Seul Yû s'en sort indemne tandis que Mika est blessé mortellement et le supplie de fuir. Yû obtempère, et va se réfugier du côté des humains, jurant alors de tuer tous les vampires jusqu'au dernier. A partir de là, le scénario devient très prévisible : Mika survit, mais a du pour cela sacrifier son humanité en devenant un demi-vampire, dépendant du sang de ses nouveaux compatriotes. Tout au long de la série, on attend qu'une seule chose : la réunion de Mika et Yû, chacun se trouvant désormais dans un camp différent. Et on attend, et on attend encore. Chaque épisode devenant un supplice tant il ne se passe pas grand chose. On suivra en effet sur la dizaine d'épisodes centraux un Yû qui sort du lycée pour rejoindre l'armée, qui veut devenir rapidement puissant pour exécuter chaque vampire sur son chemin puis venger sa famille. Des passages d'une lenteur incroyable.

owari4.jpg
owari5.jpg
owari6.jpg

Si encore la série suivait côté technique, on aurait pu pardonner le manque d'originalité, mais le staff semble avoir oublié en cours de route comment animer un personnage correctement. Bien que le chara design soit très esthétique, les personnages sont très souvent immobiles, même pendant les scènes d'action qui finalement n'en sont pas vraiment. En plus les musiques se font plus rares...

Par conséquent, on s'ennuie. On s'ennuie quand Yû est au lycée et rencontre ses camarades. On s'ennuie quand il va chercher son arme. On s'ennuie quand il rejoint définitivement l'armée. Les personnages secondaires sont en plus très fades, pas vraiment intéressants ni travaillés. Shinoa sort un peu du lot, mais sans plus. Glenn est une copie quasi conforme de Roy Mustang de Fullmetal Alchemist. Mitsuba est insupportable et ressemble à Asuka Langley d'Evangelion. Même Yû est un clone de Eren Jeager de l'Attaque des Titans (au niveau des caractères, j'entends). Bref, c'est du déjà vu, c'est bourré de passages inutiles et visuellement, la qualité décroit au fur et à mesure. Dommage.

owari8.jpg
owari9.jpg
owari10.jpg

La saison 2 de Owari no Seraph est prévue pour cet automne, et j'espère qu'il feront mieux car là ... vous avez compris, c'est vraiment décevant. Pour les quelques éléments qui m'ont plu, je retiendrai la relation entre Yû et Mika, l'opening (X.U de Sawano Hiroyuki, écoute ça !), l'ending ainsi que les décors qui étaient toujours assez travaillés. Deux ou trois scènes plus fluides que les autres étaient aussi sympas à regarder, mais pour le reste c'était pas terrible.

Sinon, vous pouvez toujours tenter le manga papier dont le premier volume vient de sortir chez Kana !

Ma note : 9/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kuroohana 1134 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte