Magazine Cinéma

La Muse de Sara Agnès L.

Par Evenusia @Evenusia

 Sortie le 4 juin 2015

Résumé de l'éditeur : Editions Blanche

Écrivain en deuil, Jack Linden n'est plus que l'ombre de lui-même depuis que sa femme et son fils sont décédés. Seuls, dans sa maison de campagne, avec sa bouteille et son chagrin, il attend que le temps passe en compagnie de l'alcool et de la télévision. Il est donc éberlué lorsque Lily, une soi-disant assistante, débarque chez lui pour l'aider à boucler son roman. Mais qui est cette fille, surgit de nulle part, pour lui ordonner de changer de routine et d'écrire pendant qu'elle s'occupe de ranger sa vie en bordel ? Il n'en sait rien. Ce dont il est sûr, cependant, c'est qu'il n'a pas la moindre envie qu'elle s'installe chez lui, et surtout, il aurait préféré que son corps reste endormi devant cette jolie fille. N'est-il pas censé être en deuil ? Pourtant, Lily répond présente à tous ses besoins : elle le nourrit, le lave, lui coupe les cheveux... et s'agenouille pour lui faire une fellation lorsqu'il en émet l'ordre, éméché par l'alcool. Qui est donc cette femme ? Une assistante ? Une prostituée ? Est-il devenu fou ? Car dès que tout se termine, Lily agit comme si rien ne s'était produit. Au fil des jours, Jack retrouvera l'envie d'écrire... et de vivre. Mais jusqu'où Lily sera-t-elle prête à aller pour le satisfaire ? Et pourquoi refuse-t-elle de lui dévoiler quoi que ce soit à son propos ?

Mon avis

Surgie de nulle part, Lily débarque chez Jack qui est au fond du gouffre, après le décès de sa femme et de son fils dans un accident plusieurs mois auparavant. Saoûl du matin au soir afin de ne pas avoir à affronter la réalité et le quotidien sans ces deux êtres qui lui manquent, Jack a du mal à comprendre qui est cette Lily qui lui propose de mettre un peu d'ordre dans sa vie afin qu'il puisse finir son roman. Quelle ironie, puisque l'écriture et l'inspiration ne sont plus au programme de cet homme dévasté. Douce, docile et ferme quand il le faut, Lily va réussir peu à peu à faire sortir Jack de son état de loque. Elle va être aux petits soins pour lui sans jamais rien lui demander en retour. Mais qui est cette femme qui a décidé de réveiller son corps et son esprit ?

J'ai dévoré ce livre, totalement happée par l'histoire. C'est le côté intrigue et suspens que j'ai trouvé palpitant. L'auteure sait nous maintenir en haleine en distillant par ci par là quelques petites révélations pour nous faire tourner les pages. Qui est Lily, qui l'envoie et surtout que veut-elle ?  C'est habilement mené et l'histoire prend de l'intensité au fur et à mesure de la lecture. 

Le thème de la reconstruction après un deuil est très sensible et certain(e)s trouveront ce roman immoral, dérangeant et peut-être choquant. Pour ma part et même si certaines choses m'ont manqué dans ce roman, je l'ai trouvé habile et surtout différent et ça fait du bien. 

J'ai beaucoup aimé les deux personnages même si j'ai eu un mal fou à me les représenter. J'ai craqué pour le côté "sans filtre" de Jack. Le récit est à la première personne, presque entièrement raconté de sont point de vue. C'est un langage direct, cru et sans détours que certains pourront trouver un peu vulgaire. Pour ma part cela ne m'a pas autant gênée que la profusion de scènes érotiques qui n'étaient pas toutes forcément indispensables. 

Le personnage de Lily est fascinant car sous son apparente soumission, c'est une femme forte qui a affronté de lourdes épreuves par le passé. Elle est venue pour Jack, pour se dévouer à lui, satisfaire ses exigences quelles qu'elles soient. Elle se dévoilera peu à peu. Elle est belle dans sa simplicité et son désir de plaire sans jamais rien exiger. 

On suivra les questionnements de Jack tout au long du récit. Un peu comme l'inspecteur dont il écrit le roman, il cherche à élucider le mystère qu'est Lily. 

Là où je me suis vraiment régalée c'est avec la fin, celle que je devinais, appréhendais mais espérais depuis le début. L'auteure a pris son temps pour conclure son histoire et même s'il y a peu de chances pour que dans la vie réelle tout se passe comme ça, on peut toujours rêver non ? Les romans sont là pour ça. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Evenusia 26490 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines