Magazine High tech

Fallout Shelter, un jeu mobile presque parfait

Publié le 22 juin 2015 par _nicolas @BranchezVous
Fallout Shelter, un jeu mobile presque parfait Exclusif

Bethesda est arrivé au E3 avec un jeu mobile sur la thématique de Fallout. Force est d’admettre que c’est de toute évidence un beau succès.

Si vous me demandez qui est le gagnant du E3, ma réponse oscillera probablement entre Microsoft et Bethesda. La conférence de Microsoft était non seulement efficace, mais elle présentait des annonces vraiment intéressantes, dont la rétrocompatibilité de la Xbox One. Bethesda de son côté faisait sa première conférence du E3. Avec ses titres et ses annonces, la compagnie a réussi à imposer sa présence, et ce, dès le début de la semaine. Parmi ses annonces, notons Fallout Shelter : un jeu pour iOS lancé le soir même de la conférence.

Déjà extrêmement populaire, le titre semble avoir le potentiel nécessaire pour que cela soit un véritable succès. Alors que j’ai passé déjà beaucoup trop d’heures à jouer à Fallout Shelter, je vous offre aujourd’hui mes impressions.

C’est quoi Fallout Shelter?

Fallout Shelter vous met dans la peau d’un superviseur (Overseer) d’abris antinucléaire. Vous êtes donc responsables de la destinée de vos «habitants» (Dwellers) coincés dans cet espace de vie restreint nommé «la voûte». Votre tâche sera donc de gérer à la fois la vie de vos citoyens, mais aussi de construire votre voûte et de la faire évoluer. Le monde du jeu est donc persistant, c’est à dire qu’il continue d’évoluer en votre absence, et sa mécanique est semblable à ce que l’on voit dans bien des jeux mobiles, comme The Simpsons : Tapped Out par exemple, avec une touche ressemblant aussi à The Sims.

C’est d’autant plus ressemblant à The Simpsons : Tapped Out que le titre est un free-to-play. C’est donc dire que le design du jeu est fait pour être joué rapidement, pour ensuite être mis de côté : vous jouez un peu, vous remettez votre téléphone dans votre poche, et vous pourrez y retourner dans quelques minutes, lorsque vous aurez à nouveau du temps à tuer.

falloutshelter07

Cependant, contrairement à la vaste majorité des free-to-play qui sont publiés sur les plateformes mobiles, Fallout Shelter réussit à exploiter ce genre de modèle d’affaires, sans pour autant être un pay-to-win. Pour cela, on doit saluer les développeurs : ils ont trouvé un équilibre quasi parfait pour un jeu de ce genre, faisant en sorte que le joueur ne voulant pas mettre d’argent dans le titre ne se sent pas obligé de le faire, mais le joueur appréciant suffisamment l’expérience le fera sans broncher.

Saupoudrez le tout d’une dose de RPG avec la possibilité d’améliorer vos personnages avec de l’entraînement, de l’expérience et de l’équipement, et ça vous donne une bonne idée de l’expérience qui vous attend avec ce jeu. Vous devrez faire croître vos citoyens et votre communauté, tout en explorant le Wasteland pour trouver du matériel.

Graphisme

L’aspect visuel du jeu est fort agréable et utilise les icônes les plus populaires de la licence Fallout. Ainsi, le joueur familier de la série sera content de constater que les citoyens de la voûte ont tous un petit air de ressemblance avec le Vaultboy, le personnage représentatif des abris antinucléaires des précédents jeux.

falloutshelter04

Sinon, la représentation de votre voûte est fort sympathique avec beaucoup de détails qui varient en fonction des pièces que vous construisez. De plus, le jeu utilise une forme de présentation 2D / 3D très intéressante, et qui permet de fournir un élément de profondeur aux pièces de votre voûte. On a donc l’impression d’être devant de véritables pièces qui sont habitées par vos citoyens qui y mènent leur petite vie.

Ambiance sonore

On retrouve des éléments sonores propres aux années 50 et 60, notamment en ce qui concerne la musique.

Encore une fois, c’est très bien fait. On se rappelle que Fallout est une dystopie construite sur un monde vaguement inspiré des années 1950-1960. Or, on retrouve des éléments sonores propres à cette période, notamment en ce qui concerne la musique. Le tout est évidemment pimenté de sons typiquement présents dans les autres jeux de la série.

Encore une fois, les amoureux de la licence seront comblés.

Jouabilité

La prise en main est extrêmement intuitive et exploite l’interface tactile de manière très adroite. Pas de flafla, pas de manœuvres complexes. Tout est construit de manière à rendre l’expérience de jeu agréable, rapide et efficace. Si vous êtes habitués d’utiliser une interface tactile, vous serez immédiatement en terrain connu.

falloutshelter02

Là où le bât blesse, c’est lorsqu’on joue au jeu sur un téléphone d’ancienne génération. En effet, les iPhone 5S et les modèles plus vieux ont des écrans un petit peu plus petits que ceux de la génération actuelle. Or, cela devient quelque peu agaçant à la longue, car vous êtes constamment en train de zoomer sur vos personnages pour les contrôler, ou encore pour les déplacer. Je n’ai pas pu essayer le titre sur iPad, pour cause de «j’en ai pas», mais je m’imagine que l’expérience de jeu doit être pas mal plus agréable de ce point de vue.

Conclusion

Si vous aimez Fallout, vous tomberez assurément amoureux de ce titre et il risque même de venir gruger votre sommeil. Il est en effet tentant de prendre le téléphone à toute heure de la nuit pour savoir comment se porte votre petite communauté abritée dans la voûte. Si vous aimez moins la série, ce titre bénéficie tout de même de qualités suffisantes pour vous faire apprécier le jeu. Idem pour ceux qui ne connaissent pas du tout Fallout. Pris seul, c’est donc un excellent jeu, mais si l’univers de Fallout vous plaît, ce sera assurément un titre gagnant pour vous.

Honnêtement, Bethesda a fait fort. C’est rare que j’apprécie autant un jeu sur mobile – le dernier que j’ai autant apprécié est probablement Game Dev Story. Bref, une excellente façon de faire patienter les joueurs avant la sortie de Fallout 4.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


_nicolas 159485 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine