Magazine Société

San Andreas

Publié le 22 juin 2015 par Chezfab

film,cinéma,san andreas

Les films catastrophes réussis sont rares. Et bien celui-ci est une bonne surprise en termes d'effets spéciaux et d'images, mais franchement loupé côté scénario.

Brad Peyton s'en sort bien visuellement pour ce qui est des scènes de destructions et les tremblements de terre qui sont magnifiquement rendus (il semble que plusieurs sismologues étaient conseils sur le plateau, et ça se sent).

Côté acteurs et actrices, Dwayne Johnson, Carla Gugino, Alexandra Daddario assurent plus qu'on ne pouvait s'y attendre, surtout que le scénario tient sur un ticket de métro plié en deux, et que du coup il faut meubler. Le reste du casting, si ce n'est les "deux anglais" Hugo Johnstone-Burt (australien) et Art Parkinson (irlandais), ne casse pas des barres, mais c'est toujours comme cela quand on veut créer des héros.

La bluette dramatique familiale et le côté patriotique ridicule de la fin ternissent ce qui aurait pu être un très bon divertissement et film catastrophe. Dommage.

Mais le film est à voir pour le côté impressionnant de la création d'un super séisme.

film,cinéma,san andreas

Les films catastrophes réussis sont rares. Et bien celui-ci est une bonne surprise en termes d'effets spéciaux et d'images, mais franchement loupé côté scénario.

Brad Peyton s'en sort bien visuellement pour ce qui est des scènes de destructions et les tremblements de terre qui sont magnifiquement rendus (il semble que plusieurs sismologues étaient conseils sur le plateau, et ça se sent).

Côté acteurs et actrices, Dwayne Johnson, Carla Gugino, Alexandra Daddario assurent plus qu'on ne pouvait s'y attendre, surtout que le scénario tient sur un ticket de métro plié en deux, et que du coup il faut meubler. Le reste du casting, si ce n'est les "deux anglais" Hugo Johnstone-Burt (australien) et Art Parkinson (irlandais), ne casse pas des barres, mais c'est toujours comme cela quand on veut créer des héros.

La bluette dramatique familiale et le côté patriotique ridicule de la fin ternissent ce qui aurait pu être un très bon divertissement et film catastrophe. Dommage.

Mais le film est à voir pour le côté impressionnant de la création d'un super séisme.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chezfab 4794 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine