Magazine Santé

INFECTIONS NOSOCOMIALES: Elles passent parfois par les lingettes! – American Journal of Infection Control

Publié le 23 juin 2015 par Santelog @santelog

INFECTIONS NOSOCOMIALES: Elles passent parfois par les lingettes! – American Journal of Infection ControlLa propagation des bactéries à l’hôpital peut passer paradoxalement par le matériel de nettoyage, en particulier par les serpillères jetables. C’est le constat de cette étude de qui, à partir d’expériences de laboratoire, montre que plusieurs marques couramment utilisées dans les hôpitaux sont à risque de transférer des bactéries d’une surface à une autre. Ces conclusions, présentées dans l’American Journal of Infection Control montrent que la capacité très variable de ces dispositifs à éliminer les microbes – dont Staphylococcus aureus et Clostridium difficile- et rappellent l’importance du moindre petit détail pour le contrôle des infections à l’hôpital, vital pour la sécurité des patients.

Si la majorité des établissements optent pour l’utilisation d’eau avec détergent pour le nettoyage des surfaces et sols souillés ou contaminés, les lingettes détergentes ou serpillères jetables sont de plus en plus utilisées. Les chercheurs de l’Université de Cardiff ont testé 7  » lingettes  » détergentes utilisées –ici- dans les hôpitaux britanniques. Ils ont également pris en compte les 3 causes les plus fréquentes d’infection nosocomiale soit Staphylococcus aureus, Clostridium difficile, et Acinetobacter baumannii (une bactérie dangereuse principalement en cas d’immunodépression). Enfin, ils ont reproduit un protocole de nettoyage standard pour évaluer la capacité des lingettes à éliminer les bactéries sur la base d’une échelle européenne standardisée d’évaluation des désinfectants chimiques.

Les expériences montent que :

  • l’usage d’une même lingette sur différentes surfaces contribue à la propagation de ces 3 germes : Toutes les lingettes testées, transférés à plusieurs reprises sur 3 surfaces consécutives, entraînent une diffusion des bactéries (sauf une qui reste en dessous de la limite de détection du test).
  • Il existe une grande variabilité dans la capacité d’élimination des différents types de lingettes détergentes.

Une « lingette, une surface, un sens d’utilisation « , préconisent les auteurs pour limiter le risque de propagation. Mais ils font l’hypothèse d’une utilisation, dans la réalité, plus désordonnée. Enfin, il reste à comparer ce mode de nettoyage à d’autres, ce qui pourra faire l’objet de prochaines études.

Aujourd’hui, les protocoles de nettoyage des hôpitaux sont régulièrement évalués, ces données peuvent apporter une motivation supplémentaire à renforcer cette évaluation. Enfin, elles peuvent également présenter un intérêt pour l’usage domestique.

Source: American Journal of Infection Control May 18 2015 DOI: 10.1016/j.ajic.2015.03.024 Pathogen transfer and high variability in pathogen removal by detergent wipes

INFECTIONS NOSOCOMIALES: Elles passent parfois par les lingettes! – American Journal of Infection Control
Plus surles Infections nosocomiales


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71167 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine