Magazine Santé

DMLA: Plus de 55 ans? Vous l'avez peut-être mais ne le savez pas – Association DMLA

Publié le 23 juin 2015 par Santelog @santelog

DMLA: Plus de 55 ans? Vous l'avez peut-être mais ne le savez pas – Association DMLAElle commence à frapper aux alentours de 55 ans, elle touche 1 Français sur 10 chez les 65-75 ans et de 25 à 30 % des plus de 75 ans. La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est ainsi la première cause de malvoyance dans les pays industrialisés. S’il n’existe aucun traitement curatif, la croissance des vaisseaux sous la rétine peut être ralentie. C’est pourquoi, dès 55 ans, il est important de se dépister chaque année. Retour sur les premiers signes et au moindre doute sur la nécessité et l’opportunité de se faire dépister, à l’occasion de ces Journées.

Les Journées Nationales d’Information et de Dépistage de la DMLA sont conçues et organisées par l’Institut d’Education Médicale et de Prévention pour le compte de l’association DMLA, en partenariat avec la Fédération France Macula, la Société Française d’Ophtalmologie (SFO), le Syndicat National des Ophtalmologistes de France (SNOF) et l’Académie Française de l’Ophtalmologie (AFO). Durant ces journées, des ophtalmologistes reçoivent, sur rendez-vous, les personnes qui souhaitent bénéficier du dépistage. Un examen du fond d’œil permet de repérer des personnes atteintes sans le savoir, ou à risque élevé de développer la maladie. Un dépistage qui permet d’éviter, dans la mesure du possible, la dégradation visuelle et les complications.

 

Le développement de la maladie : La DMLA commence généralement par une maculopathie liée à l’âge (MLA), qui est le plus souvent asymptomatique et pourra ensuite évoluer pendant plusieurs mois, voire plusieurs années, sans signe apparent. Dans le cas d’une DMLA humide, des petits vaisseaux sanguins se multiplient silencieusement sous la rétine, des vaisseaux fragiles laissent passer du sérum, responsable d’un soulèvement de la rétine, et/ou du sang entraînant l’apparition d’hémorragies rétiniennes. Le temps devient alors un facteur déterminant, chaque heure qui passe peut entraîner des dommages tissulaires importants et parfois irréversibles. Pourtant, un grand nombre de patients peuvent ainsi continuer à mener une vie normale sans savoir qu’ils sont atteints, jusqu’au jour où ils vont ressentir un ou plusieurs symptômes :

 

Les signes révélateurs :

·   baisse de la vision (acuité, contrastes),

·   sensation d’assombrissement ou de moindre luminosité (nécessité d’intensifier l’éclairage pour lire),

·   brouillard ou flou visuel,

·   ternissement des couleurs,

·   déformations visuelles (métamorphopsies), particulièrement repérables sur des lignes droites commele rebord d’un cadre ou d’une fenêtre,

·   perception d’une tache (scotome) au centre de la vision,

·   lettres manquantes dans un texte,

·   difficultés à distinguer les détails.

Source: 9e JOURNEES NATIONALES D’INFORMATION ET DE DEPISTAGE DE LA DMLA

Pour connaître la liste des ophtalmologistes et des services hospitaliers participant aux journées DMLA

DMLA: Plus de 55 ans? Vous l'avez peut-être mais ne le savez pas – Association DMLA
Toutes nos études surla DMLA


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine