Magazine Auto/moto

Alfa Romeo Giulia 2016 : FCA s’attaque à la vache à lait de BMW

Publié le 25 juin 2015 par Critiqueauto
Alfa Romeo Giulia 2016 : FCA s’attaque à la vache à lait de BMW

La majorité des voitures qui naissent d’une alliance improbable entre deux constructeurs sont souvent le fruit d’une concession de compromis et le résultat est voué à un avenir incertain avant même qu’on sache ce qui en est exactement. Heureusement, ce n’est pas le cas en ce qui concerne la nouvelle berline du constructeur italien Alfa Romeo, la Giulia. Ce n’est pas la première fois qu’Alfa Romeo utilise cette appellation puisque le modèle existe depuis le début des années 60. Le constructeur italien a décidé d’ajouter un chapitre à un livre d’histoire qui c’était fermé en 1977, une chose qui risque de plaire fortement aux Italiens, mais également aux adeptes de voitures à la fois moderne et classique.

Il ne faut qu’un léger coup d’Ĺ“il pour comprendre que l’Alfa Romeo Giulia sera une rivale directe de la BMW Série 3, rien de moins que la voiture la plus populaire de son segment. Aucune fourchette de prix n’a pour l’instant été dévoilée et on ne sait pas quel genre d’options se trouveront dans la Giulia, mais Alfa Romeo entend offrir à BMW une rivale de choix, ce qui veut dire que la nouvelle berline de luxe du constructeur italien devra être très compétitive.

Une mécanique de championne

Alfa Romeo met la barre très haute en annonçant que sa berline sportive Giulia sera livrée avec un moteur turbocompressé de 6 cylindres, ce qui portera sa puissance à près de 510 chevaux. Selon le constructeur italien, cette berline sera capable de boucler le 0-100 en moins de 3.9 secondes en plus d’atteindre une vitesse de pointe de plus de 300 km/h. Si cette Giulia remplit ses promesses, les BMW M3 de ce monde n’auront qu’à bien se tenir, car sur papier, la berline du constructeur italien est nettement plus intéressante que sa rivale allemande.

Un objectif clair

L’Alfa Romeo Giula est la première d’une série de 8 nouveaux modèles qu’entend présenter le groupe FCA d’ici 2018. Le groupe financier prévoit d’ailleurs augmenter la production d’Alfa Romeo de manière significative sur la même période en faisant passer la production annuelle de 68 000 à 400 000 unités.

Selon Sergio Marchionne souligne dans le lancement de la Giulia qu’Alfa Romeo peut maintenant mettre une croix sur les 30 dernières années passées dans l’ombre et finalement faire revivre ses jours glorieux à la marque italienne.

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Critiqueauto 4697 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines