Magazine Focus Emploi

Martine Pinville devient secrétaire secrétaire d'état au commerce

Publié le 26 juin 2015 par Rozennlefeuvre @aladom

Martine Pinville devient secrétaire secrétaire d'état au commerce

Article publié le 26/06/2015 à 10:19

Martine Pinville devient secrétaire secrétaire d'état au commerce

Pour remplacer Carole Delga, Martine Pinville a été nommée secrétaire d'État chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Économie sociale et solidaire le 17 juin 2015.

Mini remaniement

Un "mini-remaniement" est intervenu le 17 juin pour remplacer deux postes: celui de Geneviève Fioraso, à l'Enseignement supérieur qui avait démissionné au mois de mars pour des raisons de santé ; et celui de Carole Delga, au Commerce, qui souhaite se consacrer à sa campagne des régionales en Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon.

Le secrétariat d'État à l'Enseignement supérieur et à la Recherche va être occupé par Thierry Mandon, dont le poste de secrétaire d'État à la Réforme de l'État et à la simplification est désormais, confié à Clotilde Valter.

Laurence Rossignol, secrétaire d'Etat chargée de la Famille, récupère le portefeuille de l'Enfance.

Au Commerce et à l'Artisanat, Martine Pinville, 56 ans, députée PS de Charente remplace Carole Delga.

Portrait de Martine Pinville.

Poour s'occuper du commerce, le gouvernement a donc choisi Martine Pinville qui était fonctionnaire des impôts et pour laquelle le site de l'assemblée nationale indique " retraité de la fonction publique".

Elle est députée de la 1ère circonscription de Charente. Lors de sa première campagne aux législatives de 2007, elle avait été exclue du PS pour avoir maintenu sa candidature face à Malek Boutih, avant d'être réintégrée deux ans plus tard, et de devenir secrétaire nationale du PS en charge des questions de santé.

A l'assemblée Nationale, Mme Pinville est :

  • Secrétaire de la Commission des affaires sociales
  • Membre de la Commission spéciale pour l'examen de la proposition de loi renforçant la lutte contre le système prostitutionnel
  • Membre de la Commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi pour la croissance et l'activité
  • Vice-Présidente de la Comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques

Martine Pinville avait fait avec Bérengère Poletti un rapport parlementaire sur les services à la personne. Lors de la présentation de ce rapport, Martine Pinville indiquait que selon elle, le champ des services à la personne éligible aux aides publiques est trop vaste et elle demandait de mieux cibler les aides publiques.

Partager sur les réseaux sociaux

© aladom.fr - tous droits réservés


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Rozennlefeuvre 5972 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte