Magazine Société

507° Jouons à tue-mieux-mieux.

Publié le 27 juin 2015 par Jacques De Brethmas

Les deux moitiés de la planète font leur vie en s'ignorant superbement. D'un côté, ceux qui bâtissent, imaginent et construisent un monde meilleur, et de l'autre ceux qui tuent et démolissent, et n'aspirent qu'à la haine et à la désolation.

Le plus surprenant est que c'est souvent dans le même pays que s'affrontent ces deux mondes.

Pendant que les USA votent le mariage pour tous pour tous les états, les excités de la NRA (National Riffle Association, - Le lobby des armes à feu) a trouvé une réponse imparable à la remarque du président Obama selon laquelle la liberté de disposer d'une arme à feu vaut à son pays la première place au hit-parade mondial des fusillades hors-guerre :
Le porte parole de la NRA à Charleston, interrogé sur la trop grande disponibilité des armes à feu, a en effet déclaré que si les fidèles de l'église avaient tous porté une arme, le raciste blanc n'aurait pas eu le temps d'en tuer neuf !


Il accuse même le pasteur, (également tué) d'être co-responsable de la tuerie parce qu'il interdisait à ses fidèles d'entrer dans l'église avec une arme. Ça, c'est un argument qui fait mouche, non ?

507°  Jouons à tue-mieux-mieux.

Dans ce beau pays, 87 % des habitants possèdent une arme à feu, contre 1,5 % des Français, considérant que chez nous, exception faite des forces de l'ordre, on ne peut, de plus, les transporter que démontées.

Aux USA, les armes à feu tuent environ 11500 personnes par an, dont 600 mineurs, , et -ce qu'on ne dit pas assez-, permettent à 18 000 autres de se suicider... Ce qui fait 31 morts par jour pour les premiers, plus 49 par jour pour les seconds.

A titre indicatif, en France, les armes à feu tuent 35 personnes par an, autant qu'en une bonne journée de fusillade américaine.

Pour revenir au mariage pour tous américain, et même si cette décision paraissait de plus en plus inéluctable, on s'attend maintenant à une vague d'incidents concernant la mise en œuvre de la mesure. Sans doute les Américains, qui sont très religieux et mêlent leur religion à quasiment tout, ne défileront-ils pas en masse comme la manif pour tous a pu le faire. Mais il faut s'attendre à voir se multiplier les actes d'incivisme, refus de service et inerties de toutes sortes, -notamment administratives- qui caractérisent l'homophobie latente si difficile à démontrer et à éradiquer.

Dans le reste de la planète, bien loin du mariage pour tous, on en est encore à lutter désespérément contre le mariage forcé des femmes et même des fillettes... Et on s'explique avec des armes de toutes sorte avec le même enthousiasme que chez l'oncle Sam.

507°  Jouons à tue-mieux-mieux.

En France, on compte les points dans le match haletant entre les taxis et les Uber-pop. Nul doute que si les paris étaient autorisés comme sur les match de foot, les mises seraient mirobolantes. Les premiers ont une profession avec des charges monopolistiques coûteuses et héréditaires comme les notaires, autrement dit un mode d'exercice professionnel quasiment féodal et sans avenir dans l'économie moderne, et les autres une habile combine pour gagner quelques sous en échappant assez largement aux contributions républicaines et sociales.

Dans quelques années, on n'aura plus besoin ni de taxis ni d'Uber-pop. Leurs voitures rouleront sans eux. Les chauffeurs des uns et des autres se réconcilieront-ils alors pour attaquer les voitures automatiques ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jacques De Brethmas 464 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine