Magazine Humeur

Il paraîtrait...

Publié le 29 juin 2015 par Ericguillotte
lundi 29 juin 2015

<1435527723348=22300706002-2376052664@mail=1projektitan=1com>.2:0.0.0.0.0.0.$end:0:$text4:0" style="color: #373e4d; font-family: times new roman,times; font-size: 12pt; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: normal; letter-spacing: normal; line-height: 15.36px; text-align: left; text-indent: 0px; text-transform: none; white-space: pre-wrap; widows: 1; word-spacing: 0px; background-color: #dbedfe;">- qu’en France, sources officielles, depuis 1890, 749 personnes sont nées avec le nom de famille Bonheur. Sources officielles également, on pourrait considérer que les Bonheur sont mieux lotis que les Assassin, Bastard, Batard, Beta, Boudin, Bouffon, Bourrin, Bourrique, Canard, Cascouille, Catin, Chrétin, Clochard, Cocu, Con, Connard, Conne, Cosnard, Couillon, Crétin, Depétasse, Ducom, Dumollard, Faignant, Fayot, Féneant, Garce, Gaudiche, Gromollard, Groslard, Grosmollard, Lacomère, Lagarce, Lapute, Lecocu, Lecon, Lecroulant, Letocart, Malapry, Malcoiffé, Malfaisan, Malfait, Maquereau, Maquerel, Moncon, Monsallot, Nigot, Pétasse, Péteur, Peureux, Pourrit, Puant, Putain, Putin, Salaud, Saligaut, Salope, Simplet, Soulard, Tapin, Têtevide, Têtu, Toqué, Vacherie, Vilain, ou Voleur, qui portent des patronymes qu’on dit malsonnants, ici à acception d’insultes, eux-mêmes peut-être parfaitement bienheureux de ne pas porter des noms à connotations obscènes, que je ne listerai pas ici, pour protéger l’anonymat de leurs propriétaires. Si ça se trouve, sans le savoir, et sans le vouloir, je formule possiblement des hypothèses potentiellement totalement erronées.
<1435527723348=22300706002-2376052664@mail=1projektitan=1com>.2:0.0.0.0.0.0.$end:0:$text5:0" style="color: #373e4d; font-family: helvetica, arial, sans-serif; font-size: 12px; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: normal; letter-spacing: normal; line-height: 15.3599996566772px; orphans: auto; text-align: left; text-indent: 0px; text-transform: none; white-space: pre-wrap; widows: 1; word-spacing: 0px; -webkit-text-stroke-width: 0px; background-color: #dbedfe;" />
<1435527723348=22300706002-2376052664@mail=1projektitan=1com>.2:0.0.0.0.0.0.$end:0:$text7:0" style="color: #373e4d; font-family: helvetica, arial, sans-serif; font-size: 12px; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: normal; letter-spacing: normal; line-height: 15.3599996566772px; orphans: auto; text-align: left; text-indent: 0px; text-transform: none; white-space: pre-wrap; widows: 1; word-spacing: 0px; -webkit-text-stroke-width: 0px; background-color: #dbedfe;" /><1435527723348=22300706002-2376052664@mail=1projektitan=1com>.2:0.0.0.0.0.0.$end:0:$text8:0" style="color: #373e4d; font-family: times new roman,times; font-size: 12pt; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: normal; letter-spacing: normal; line-height: 15.36px; text-align: left; text-indent: 0px; text-transform: none; white-space: pre-wrap; widows: 1; word-spacing: 0px; background-color: #dbedfe;">- que les quatre frères Dalton, portant leurs véritables noms, Bob, Grat, Bill et Emmett, sont apparus pour la première fois dans un Lucky Luke dans l'album Hors-la-loi. Fait rare dans un épisode de Lucky Luke, mais quasiment conformément à la vérité historique, ils meurent à la fin de l'épisode, qui s'achève sur la vision de leurs tombes. En réalité, ils ne sont pas tous morts le même jour, mais passons, puisqu’ils ont disparu très vite. Enfin, pas tout à fait. Le public ayant apprécié les personnages, leurs cousins et sosies reviennent, en faisant une apparition dans Lucky Luke contre Joss Jamon, puis un album entier leur est consacré : Les cousins Dalton. Ce sont plutôt Joe, William, Jack et Averell que nous connaissons, sauf à être fan de Lucky Luke au point de connaître tous les albums et notamment Hors-la-loi, sauf à affirmer que des personnages ayant fait un bref passage dans un album peuvent être plus marquants que d’autres qui s’installèrent durablement dans de nombreux albums et films. Si ça se trouve, sans le savoir, et sans le vouloir, je formule possiblement des hypothèses potentiellement totalement erronées.
<1435527723348=22300706002-2376052664@mail=1projektitan=1com>.2:0.0.0.0.0.0.$end:0:$text9:0" style="color: #373e4d; font-family: helvetica, arial, sans-serif; font-size: 12px; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: normal; letter-spacing: normal; line-height: 15.3599996566772px; orphans: auto; text-align: left; text-indent: 0px; text-transform: none; white-space: pre-wrap; widows: 1; word-spacing: 0px; -webkit-text-stroke-width: 0px; background-color: #dbedfe;" />
<1435527723348=22300706002-2376052664@mail=1projektitan=1com>.2:0.0.0.0.0.0.$end:0:$text11:0" style="color: #373e4d; font-family: helvetica, arial, sans-serif; font-size: 12px; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: normal; letter-spacing: normal; line-height: 15.3599996566772px; orphans: auto; text-align: left; text-indent: 0px; text-transform: none; white-space: pre-wrap; widows: 1; word-spacing: 0px; -webkit-text-stroke-width: 0px; background-color: #dbedfe;" /><1435527723348=22300706002-2376052664@mail=1projektitan=1com>.2:0.0.0.0.0.0.$end:0:$text12:0" style="color: #373e4d; font-family: times new roman,times; font-size: 12pt; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: normal; letter-spacing: normal; line-height: 15.36px; text-align: left; text-indent: 0px; text-transform: none; white-space: pre-wrap; widows: 1; word-spacing: 0px; background-color: #dbedfe;">- que la femelle Acarophenax tribolii, de la grande et belle famille des acariens, est enceinte avant sa naissance. Le mâle, destiné à mourir avant l'accouchement, va copuler avec ses sœurs pendant la gestation, sœurs qui naîtront enceintes, prêtes à recommencer le processus. Bizarres, ces acariens. Étranges bestioles, taxons d'arachnides, c’est dire ! Un taxon est une entité conceptuelle qui est censée regrouper tous les organismes vivants possédant en commun certains caractères taxinomiques ou diagnostiques bien définis. Il n’y a pas de quoi se vanter. Et pourtant, il existe près de 50 000 espèces d’acariens répertoriées, et la diversité réelle du groupe est probablement supérieure au million d'espèces. C’est dire s’ils essaient de se faire remarquer ! Parmi les plus connus, figurent les tiques, le sarcopte responsable de la gale, le varroa parasite des abeilles, les aoûtats, ou encore les acariens des poussières susceptibles de provoquer des allergies chez certaines personnes. Tout ça pour attirer l’attention. Si on leur fait un musée, ils arrêtent de nous embêter ? Si ça se trouve, sans le savoir, et sans le vouloir, je formule possiblement des hypothèses potentiellement totalement erronées.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ericguillotte 741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines