Magazine Politique

« Monsieur le President de la Republique: Faites honneur à la France et intervenez auprès de Mme Merkel pour que l'Allemagne rembourse sa dette de guerre envers la Grèce! »

Publié le 29 juin 2015 par Blanchemanche

« Monsieur le President de la Republique: Faites honneur à la France et intervenez auprès de Mme Merkel pour que l'Allemagne rembourse sa dette de guerre envers la Grèce! »
Bonjour,Je viens de signer la pétition, « Monsieur le President de la Republique: Faites honneur à la France et intervenez auprès de Mme Merkel pour que l'Allemagne rembourse sa dette de guerre envers la Grèce! ».Je pense que c'est important. Souhaiteriez-vous signer à votre tour?Voici le lien:http://www.change.org/p/monsieur-le-president-de-la-republique-faites-honneur-%C3%A0-la-france-et-intervenez-aupr%C3%A8s-de-mme-merkel-pour-que-l-allemagne-rembourse-sa-dette-de-guerre-envers-la-gr%C3%A8ceMerci,rené
Monsieur le Président de la République,La Grèce vit actuellement en sursis.Fin février, Alexis Tsipras a obtenu de ses créanciers européens et internationaux, un délai supplémentaire de 4 mois pour rembourser une partie de la dette de son pays, afin de pouvoir mettre en place des réformes sociales visant à desserrer l'étau de l'austérité qui a plongé le pays dans une situation de souffrance extrême. Lors de l'élection de M. Tsipras, vous avez voulu vous instituer médiateur entre la Grèce, madame Merkel et la Commission européenne. Au lieu de cela, vous avez joué le rôle de commissionnaire de madame Merkel et celui de représentant des grandes banques centrales. Vous n’avez pas rendu honneur à notre pays. Vous avez même jugé « légitime » le coup de force de la Banque centrale européenne (BCE) lorsque celle-ci a coupé le robinet aux banques grecques.Monsieur le Président, deux visions du monde s'opposent actuellement en Europe. Les partisans d'une austérité à tout prix conduisent à la souffrance d'un peuple, dont l'espérance de vie a reculé. Pour ces irresponsables, la dette doit être remboursée à tout prix, notamment celui du sang du peuple grec. Ils ne pensent pas un instant que la capacité de remboursement du pays est mis à mal par les choix d'austérité qui impactent le potentiel du pays à produire de la richesse qui pourra seule rembourser la dette. Monsieur le Président, les partisans de l'austérité, dont vous faites partie, font baisser chaque jour un peu plus la capacité de leurs emprunteurs à rembourser des dettes (dont les peuples ne sont pas responsables) et à créer des richesses.La seconde vision est celle de la Grèce et de nombreuses forces de gauche en Europe, dont le Comité des Citoyens Montreuil lois, première force politique de Montreuil. Ces forces réclament la fin de l'austérité. La Grèce souhaite rembourser ses dettes mais pas au prix du sang. C'est par la croissance et le retour des investissements qu'elle en aura enfin les moyens. Ce n'est pas en écrasant le peuple grec que la communauté européenne y parviendra.Depuis le début de la crise, tout le monde parle de la dette de la Grèce vis-à-vis de ses créanciers européens et internationaux, mais qu'en est-il de celle de l'Allemagne vis-à-vis de ce pays? Avez-vous à un quelconque moment abordé ce sujet avec Mme Merkel?L'État allemand qui a payé à la France en octobre 2010 les derniers reliquats des dommages de 1914-1918 ne veut pas rembourser ses méfaits. Est-ce normal ? Les nazis ont exterminé environ 30% de la population grecque pendant la guerre, détruit des milliers de villages. Hitler avait contraint la Grèce a contracté pour le compte de l'Allemagne un prêt que la Grèce a été contrainte de rembourser. Interrogée au Bundestag sur ce sujet par un parlementaire du groupe « die Linke », madame Merkel a osé prétendre que tout cela était de l'histoire ancienne. En valeur d'aujourd'hui, l'Allemagne est redevable à la Grèce d'une dette d'au moins 150 milliards d'euros. Cette dette en fait n'a pas de prix. C'est la dette du sang. En droit, elle est imprescriptible et que dire au plan de la morale ?Vous auriez dû exiger que l'Allemagne honore ses devoirs, que la chancelière abandonne son arrogance et qu'elle en revienne au droit qui régit les relations entre les Etats au-delà de leurs régimes successifs. Oui, l'Allemagne doit payer ses dettes à la Grèce.Vous pouvez encore faire honneur à notre pays en rappelant à madame Merkel que les devoirs de sa charge au nom d'un grand pays comme l'Allemagne ne peuvent l'autoriser à passer l'éponge sur les crimes et les destructions commis par les nazis en Grèce.Monsieur le Président de la République, nous vous demandons et exigeons de l'État français une intervention ferme vis-à-vis du Conseil Européen avant que ne se propage malheur et misère au travers d'autre pays frappés eux aussi par une politique néfaste régie par un capitalisme vénéneux que vous aviez dénoncé en 2012 lors de votre campagne électorale.Veuillez croire, Monsieur le Président, en l’expression de nos sentiments les plus républicains.Nadia Bouallak, Présidente du Comité des Citoyens MontreuilloisNordine Rahmani, Secrétaire général du Comité des Citoyens MontreuilloisJean-Pierre Brard, Président d’honneur du Comité des Citoyens Montreuillois, député-maire honoraire de MontreuilGrégory Villeneuve, Président du groupe des élus Ma Ville j’y Crois au Conseil Municipal de MontreuilNota Les gouvernements grecs, avant celui de M. Tsipras, ont contracté des prêts auprès des grandes banques européennes en particulier françaises, allemandes et suisses à des taux variant de 5 à 7% pour les plus récents et entre 12 et 13% pour les plus anciens (entre 1980 et 2000). Depuis l'existence de l'Euro, il faut savoir que cet argent que prêtent les banques françaises et allemandes vient de la Banque centrale européenne qui a prêté à un taux de 0,05% ces fonds qui vont arriver à Athènes. Oui, vous avez bien lu. Les banques avec l'aval de la Commission européenne et de la Banque centrale européenne qui refuse de prêter directement aux Etats vont continuer de s'enrichir sur le dos du peuple grec par la volonté de la BCE. Les taux faramineux appliqués à la Grèce ont amené la dette de 20% du PIB en 1980 à 103% du PIB en 2003! Nous savons aujourd’hui que 50% de la dette grecque est donc une dette illégitime : http://www.humanite.fr/plus-de-50-de-la-dette-grecque-est-illegitime-568201.  Entre les dettes illégitimes et la dette de l'Allemagne vis-à-vis de la Grèce, le pays serait en mesure de rembourser presque intégralement sa dette restante. Elle passerait de 170% du PIB (459 milliards) aujourd'hui à 30% (80 milliards). La Grèce deviendrait le troisième pays le moins endetté de la zone euro, derrière l’Estonie et le Luxembourg.
« Monsieur le President de la Republique: Faites honneur à la France et intervenez auprès de Mme Merkel pour que l'Allemagne rembourse sa dette de guerre envers la Grèce! »Comité DES CITOYENS MONTREUILLOIS Montreuil-sous-Bois, France
ADRESSÉE ÀMonsieur le President de la RepubliquePlus d'informations " data-tolerance="20" data-view-attached="true" data-view="components/ellipsis" style="box-sizing: border-box; max-height: none; overflow: hidden; word-wrap: break-word;">Faites honneur à la France et intervenez auprès de Mme Merkel pour que l'Allemagne rembourse sa dette de guerre envers la Grèce!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29324 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines