Magazine Conso

Masculin/Féminin : le défilé printemps été 2016 de Y/Project

Publié le 29 juin 2015 par Pascal Iakovou @luxsure

Capture d’écran 2015-06-25 à 10.53.26Première journée de la Fashion Week masculine à Paris. Attention la courses en escarpins, baskets griffés, mocassins cirés est relancée. C’est dans le mythique Gibus, que Y/ Project organise son défilé. A défaut de trouver un peu de fraîcheur, des éphèbes ,fans de modes, se baladent en rang avec pour uniforme d’épaisses chaussures noires, cuirs noir, longs manteaux noirs, le soleil est noir.

Avec l’aide de mon nouvel ami journaliste  à « The Best dressed man of the planet » ,  je descends dans le Gibus et assiste à un défilé masculin pour femme, à moins que la femme soit une simple inspiratrice. Peu importe, la catégorisation selon le genre ne fonctionne pas ici. Les slim taille haute, sont aussi bien portés par les mannequins féminins que masculins. D’ailleurs, par leur coupes, très près du corps, offrant une allure de liane, ils donnent envie à plus d’une. Ce n’est pas une première : le slim D’Heidi Silmane pour Dior Homme sera popularisé sur les jambes des Kate Moss.Désormais le slim fait partie de ces pièces dites basiques, soit indispensables, une solution pour toutes occasions.

Jouant sur la fibre androgyne, qu’est-ce que Y Project propose de nouveau ?  Les total looks se déclinent en jean et dans des teintes sombres: pour clore l’inspiration gotique, des empiecements métalliques en lettres gothiques sont portés en collier  (rappel les colliers Versace pour femme de la saison dernière) mais aussi bracelets. C’est l’esprit 90’s, qui  a depuis quelque temps réinvestit les rues: comme le prouve la répartition des colliers de fils noir ,ras du cou, effet tatouage.

Autre inspiration: la culture punk . Pour causes le créateur propose des bomber’s oversize qui rappel le mythique bomber’s Schott. Les pantalons serrés servent également à cette idée d’une silhouette frêle et androgyne, qui se réveille et prend aléatoirement les vêtements de la personne, peu importe le sexe, avec laquelle il (elle) a passé la nuit.

Le troisième point de cette collection serait le tailoring. Des costumes aux rayures, rappelant l’uniforme des hommes d’affaires, se déclinent en oversize ou skinny.

Capture d’écran 2015-06-25 à 10.51.05

Pas de masculin ni de féminin: la rencontre d’un rue anticonformiste et rebelle avec le monde des affaires carré, rencontre du Bombers et du trench, de l Oversize et du Skinny .Chez Y Project les extrêmes sont réunis. L’inspiration vient de la rue , des frippes et du quotidiens …un quotidien détaché des conventions.

Glenn Marten, lui, revendique une inspiration médiévale. Un hommage à l’architecture des cathédrales. Il est vrai que dans le fond du Gibus , la musique électronique donnait un écho de messe à la secte de la mode.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pascal Iakovou 72539 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines